La criminalité a baissé de 7% dans le Jura

La Police cantonale jurassienne a présenté lundi matin ses statistiques 2016 en matière de ...
La criminalité a baissé de 7% dans le Jura

Les cambriolages ont diminué de 25% dans le canton: la bonne nouvelle des statistiques 2016 de la police cantonale

Police jurassienne Le chef de la police judiciaire Bertrand Schnetz, le commandant de la police cantonale Damien Rérat et le chef de la gendarmerie Gilles Bailat (de gauche à droite) ont présenté les chiffres 2016 de la criminalité dans le Jura.

La Police cantonale jurassienne a présenté lundi matin ses statistiques 2016 en matière de criminalité. Le nombre d’infractions au Code pénal a diminué de 7%. 3'370 cas ont été enregistrés l’an dernier (46,3 infractions pour 1'000 habitants), contre 3'608 en 2015. Le Jura présente toujours une fréquence d’infractions inférieure à la moyenne nationale (le taux a baissé de 4% en Suisse). La Police jurassienne parle de très bons chiffres 2016 et a relevé l’excellente collaboration avec ses partenaires suisses et étrangers.

 

Cambriolages en baisse de 25%

Au chapitre des réjouissances : la forte baisse du nombre de cambriolages (vols par effraction), soit -25%.  Quatre brigandages ont été recensés, comme en 2015, mais aucune lésion corporelle grave n’a été constatée l’an dernier dans le Jura. Par contre, l’année 2016 a été marquée par plusieurs cambriolages de bancomats en zone frontière.

Autre fait marquant : la nette diminution des violences graves. Le Jura a enregistré une tentative d’homicide en 2016, contre deux tentatives et un meurtre en 2015. Par contre, les violences domestiques ont augmenté de 91%, même si on parle essentiellement de calomnies, diffamations, injures ou autres menaces. On relève aussi une hausse de 63% des infractions contre l’intégrité sexuelle. Dans ce domaine, 2015 avait été une année exceptionnellement basse (27 infractions contre 44 en 2016)

Du côté des stupéfiants, on observe une diminution des cas de 44%. La police criminelle a mis l’accent sur le démantèlement de trafics graves. La police a notamment saisi 16 kilos d’amphétamines dans le Jura, un record.

 

Fort taux d’élucidation

A noter encore cette belle statistique pour la Police cantonale jurassienne : le taux d’élucidation des infractions a atteint 41,5% l’an dernier, soit le meilleur taux depuis la création de la statistique policière de l’office fédéral en 2009.

Par district, on soulignera enfin que sur les 3'370 infractions au Code pénal commises dans le Jura, 2'028 l’ont été dans la Vallée de Delémont, 980 en Ajoie et 362 aux Franches-Montagnes. Les trois régions se situent en-dessous de la moyenne suisse. /rch + comm


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus