Un peu moins d’accidents dans le Jura

« Les chiffres n’ont rien d’exceptionnel mais ils sont bons ». Le commandant de la police cantonale ...
Un peu moins d’accidents dans le Jura

La police cantonale jurassienne a présenté les statistiques routières 2016. Le nombre d’accidents a légèrement diminué dans le canton alors que le nombre de blessés a baissé de plus de 20%

Le chef de la gendarmerie, Gilles Bailat (à gauche) et le commandant de la police cantonale, Damien Rérat, ont présenté les statistiques de la sécurité routière. Le chef de la gendarmerie, Gilles Bailat (à gauche) et le commandant de la police cantonale, Damien Rérat, ont présenté les statistiques jurassiennes de la sécurité routière.

« Les chiffres n’ont rien d’exceptionnel mais ils sont bons ». Le commandant de la police cantonale jurassienne, Damien Rérat, et le chef de la gendarmerie, Gilles Bailat, ont présenté mercredi les statistiques de la sécurité routière. Les forces de l’ordre ont dénombré 323 accidents en 2016 sur les routes du canton, ce qui représente une diminution de quatre accidents par rapport à 2015, soit 1,23%.

Le nombre de blessés a connu une baisse de 20,4%, malheureusement cinq personnes ont été tuées sur la route contre trois l’année précédente.

La police précise encore que ces chiffres doivent être mis en relation avec l’augmentation constante du parc automobile jurassien qui progresse de plus de 1’000 véhicules.

 

 

Moins de personnes blessées

Le nombre de blessés a diminué de manière plus considérable. L’année passée, 164 personnes ont été victimes d’accidents avec lésions corporelles, dont 24 blessés graves et cinq personnes décédées, contre 209 blessés l’année précédente dont 29 graves et trois décès.

Les principales causes d’accidents sont le manque d’attention qui a provoqué 72 incidents. Viennent ensuite l’alcool, la drogue et les médicaments pour 57 cas. Les refus de priorité ont causé 44 accidents alors que la vitesse arrive en quatrième position avec 39 cas.

 

 

Le nombre de contrôles d’alcoolémie positifs encore en hausse

L’alcool au volant reste un problème récurrent. 275 personnes ont été contrôlées avec un taux d’alcoolémie supérieure à la limite autorisée. Une progression constatée chaque année depuis 2012 et ses 167 ivresses constatées. La police admet ne pas savoir ce qui provoque cette augmentation constante mais assure qu’il n’y a pas plus de contrôles spécifiques.

 

 

La prévention comme cheval de bataille

Prévention sur la route, prévention dans les écoles. Les localités sont particulièrement ciblées par la pose de radars pour assurer la sécurité de l’ensemble des usagers. Sur l’ensemble des 237 contrôles effectués par des radars mobiles sur le territoire jurassien, 76% l’ont été à l’intérieur de localités, contre 14% hors localités et 10% sur l’autoroute. Au total, 62'999 véhicules ont été contrôlés au radar. La remorque semi-stationnaire a été passablement mise à contribution. Ce sont 367’113 véhicules qui ont été contrôlés grâce à cet outil qui a fonctionné à 30 endroits, dont 80% en localité. 10’787 infractions ont été constatées cette année dont 253 en procédure de dénonciations, donc hors amende d’ordre.

En matière de prévention toujours, 335 classes ont bénéficié des cours de la police cantonale, soit 1’135 leçons pour environ 5’570 élèves. Deux policiers sont affectés à cette tâche d’éducation destinée aux jeunes Jurassiens des niveaux primaire, secondaire et postobligatoire. 36 cours de prévention routière ont en outre été dispensés à des associations diverses. /lbr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus