Un statut spécial pour les chefs de service du canton?

Deux motions concernant le traitement des chefs de service du canton ont été acceptées mercredi ...
Un statut spécial pour les chefs de service du canton?

Deux motions mettant en lumière les carences de la Loi sur le personnel ont été acceptées mercredi matin par le Parlement jurassien

 photo: archives

Deux motions concernant le traitement des chefs de service du canton ont été acceptées mercredi matin par le Parlement jurassien. Il s'agit d'une part du texte du député PCSI Thomas Schaffter qui demande des dispositions légales différentes pour les chefs de service. Quarante élus l'ont acceptée, 10 s'y sont opposés et 7 se sont abstenus. Et d'autre part, le texte du député PLR Edgar Sauser qui réclame un statut spécial pour les chefs de service ou les chefs d'office de l'administration cantonale, qui a été accepté par 40 voix, contre 18 et une abstention.

 

Le cas d'Anne Ceppi cité en exemple

Au total, pas moins de 7 points de l’ordre du jour de la séance concernaient plus précisément la cessation des rapports de travail d’un chef de service, se basant sur le cas récent d’Anne Ceppi, chef du service de la consommation et des affaires vétérinaires, qui a quitté son poste avec l’équivalent d’une année de salaire.

 

La Loi sur le personnel sera passée au crible

Dans les deux motions acceptées mercredi matin, les députés Thomas Schaffter et Edgar Sauser demandent respectivement des dispositions légales différenciées et un statut spécial pour les chefs de service de l’administration cantonale par rapport aux autres employés de l’Etat. Selon la réponse de la ministre de l’intérieur Nathalie Barthoulot, ces motions devraient voir le jour dans le cadre de la révision de la Loi sur le personnel, qui sera soumise aux députés l’an prochain et sur laquelle un groupe de travail planche déjà. /afa

Interview de la ministre de l'intérieur, Nathalie Barthoulot


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus