L’aiguille de la formation d’horlogers est à l’heure

Tout roule pour les élèves en horlogerie. Le député Thomas Stettler s’inquiète dans une question ...
L’aiguille de la formation d’horlogers est à l’heure

Le Gouvernement rassure le député UDC Thomas Stettler qui s’inquiète dans une question écrite que la formation horlogère ne soit pas en phase avec le marché

Une horlogère en plein travail L'horlogerie respire

Tout roule pour les élèves en horlogerie. Le député Thomas Stettler s’inquiète dans une question écrite des connaissances acquises dans les écoles d’horlogerie. L’élu UDC se demande si la formation correspond bien au besoin des entreprises et si les jeunes diplômés trouvent facilement un emploi. L’exécutif lui répond que la formation est parfaitement en phase avec le marché.

 

« Dans toute la Suisse, seuls 12 horlogers rhabilleurs sont inscrits à l’Office régional de placement ». Le Gouvernement précise dans sa réponse que jusqu’en 2015, la demande était telle que tous les horlogers de la Division technique (DIVTEC) du Centre d’enseignement et de formation (CEJEF) avaient des possibilités d’engagement avant d’avoir obtenu leur CFC. Aujourd’hui, malgré le tassement de la conjoncture, la quasi-totalité des 26 horlogers rhabilleurs diplômés en juin dernier poursuivent leur projet professionnel. Conclusion de l’exécutif : les métiers qualifiés du secteur ne sont que peu ou pas touché par le chômage.

L’école fonctionne donc bien. Des ordonnances fédérales réglementent les différentes formations du monde horloger. Ces prescriptions, appliquées dans le Jura par la DIVTEC, sont le fruit d’un travail régulier de la convention patronale de l’industrie horlogère. La CIPH indique que tout le secondaire 2 du secteur a été réformé il y a deux ans pour positionner les formations en fonction des besoins de la branche pour les dix prochaines années. Ces réformes sont mises en application actuellement.

Pour résumer : Malgré le climat d’incertitude, les formations horlogères sont parfaitement adaptées aux besoins des entreprises. /lbr


Actualisé le

 

Actualités suivantes