Courfaivre perdra une classe, Soulce en sursis

« Nous avons choisi ce qui est le mieux pour l’enfant ». Nicole Eggenschwiler n’a pas caché ...
Courfaivre perdra une classe, Soulce en sursis

Le Conseil général de Haute-Sorne a tenu sa séance mardi soir à Bassecourt. Le projet pilote de classes à multi-degrés à Soulce a soulevé deux questions orales

« Nous avons choisi ce qui est le mieux pour l’enfant ». Nicole Eggenschwiler n’a pas caché la difficulté de décider quelle classe devait fermer dans la commune de Haute-Sorne. La conseillère communale répondait mardi soir à une question orale de Michel Saner. L’élu PDC demandait, lors de la séance du Conseil général, si l’exécutif avait pris une décision concernant le projet pilote de classes multi-degrés à Soulce. La socialiste Yvonne Lucchina souhaitait également avoir des précisions sur ce dossier. La conseillère communale en charge des écoles a précisé que l’exécutif attendait encore d’avoir discuté avec les parents d’élèves concernés pour se prononcer.

Nicole Eggenschwiler a rappelé que le canton veut appliquer l’article 97 de l’ordonnance scolaire selon lequel le nombre de classes par cercle scolaire dépend du nombre d’élèves. Suivant ce calcul, Haute-Sorne doit passer de 33 à 31 classes à la rentrée prochaine. La commune pourrait exceptionnellement n'en fermer qu'une si le projet pilote de Soulce est mis sur pied. Une classe passera donc de toute façon à la trappe et c’est une classe de Courfaivre qui en fera les frais. Pour Nicole Eggenschwiler, c’est le choix le plus pertinent : « Nous avons étudié le problème avec les parents d’élèves et les enseignants. Toutes les autres classes sont complètes notamment à Bassecourt, et si nous décidions de rassembler deux classes à Glovelier, il y aurait eu une classe inter-cycle de 22 à 23 élèves. À Courfaivre, nous arrivons à reformer une classe de 24 élèves du même degré. C’est la meilleure solution pour les enfants ».

Le Conseil communal doit se prononcer prochainement sur sa décision finale de mise en place du projet pilote de Soulce ou non.

 

 

Un crédit et un réglement acceptés

Le Conseil général de Haute-Sorne a approuvé mardi soir à l'unanimité un crédit de 925’000 francs pour la réalisation des mesures de protection contre les crues de la partie nord de la localité de Bassecourt. C’est le plus important de cinq projets similaires qui doivent être réalisés dans la commune. Les élus ont encore validé le règlement qui harmonise l’octroi de prestations et de subventions pour les fêtes de villages de la commune mixte.  

Le Conseil général a finalement nommé Jean-Michel Jobin, PCSI de Courfaivre comme deuxième vice-président du bureau. Il remplace Daniel Joray qui avait démissionné.

Deux délégués au Syndicat de l’école secondaire de la Haute-Sorne ont encore été nommés. Il s’agit de David Schneider et Gregory del Torchio. /lbr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus