Frédéric Lovis à la tête de Jura Tourisme

Il n’y a pas eu de surprise mercredi en fin de journée aux Bois. Frédéric Lovis de Boécourt ...
Frédéric Lovis à la tête de Jura Tourisme

L'homme de Boécourt, actuel président du Parlement jurassien, a été élu par des proclamations mercredi en fin de journée aux Bois. Il succède à l'ancien ministre Pierre Boillat

 Pierre Boillat (à gauche) cède la présidence de Jura Tourisme à Frédéric Lovis (à droite).

Il n’y a pas eu de surprise mercredi en fin de journée aux Bois. Frédéric Lovis de Boécourt a été élu à la présidence de Jura Tourisme. Ainsi en ont décidé par des acclamations les 88 personnes présentes à l’assemblée générale de l’institution. L’actuel président du Parlement jurassien, qui succède à l’ancien ministre Pierre Boillat, entre en fonction immédiatement.

 

Un homme de terrain

« Je vais continuer de travailler sur la ligne actuelle car depuis 12 ans, on a vu une évolution positive avec la montée du tourisme jurassien à l’aide d’une image dynamique et en plein développement. En ce qui me concerne, j’aurai peut-être une vision d’un homme de terrain qui a beaucoup de contacts avec tous les domaines touristiques », détaille Frédéric Lovis. Ce dernier affirme, par ailleurs, « aimer les gens, discuter avec eux et s’imprégner de ce qu’ils ressentent ».

 

Le mondial des deux CV dans le Jura en 2021 ?

Par ailleurs, Guillaume Lachat a lâché une grosse information. Dans les grandes lignes, le Jura pourrait accueillir le Mondial automobile des deux CV (chevaux) durant l’été 2021. En tout cas, le canton a été sélectionné – au nez et à la barde de St.-Gall et de l’Oberland bernois notamment -pour représenter la Suisse. Le vote final entre les différentes candidatures internationales se tiendra à la fin du mois de juillet au Portugal. L’événement, mis sur pied tous les deux ans, durerait une semaine entre la fin juillet et le début août. Entre 6'000 et 7'000 participants et plus de 3'000 véhicules seraient de la partie sur l’ensemble de la manifestation. Du côté des spectateurs, ils pourraient être entre 8'000 et 10'000 chaque jour. Le site retenu dans le Jura se situerait entre Courrendlin, Courroux et Vicques sur une surface de 30 hectares. Le Gouvernement jurassien a apporté un soutien de principe à cette démarche.

Enfin, pour rappel, le Jura a enregistré durant l’année 2016 plus de 336'000 nuitées (106'420 pour l’hôtellerie et 229'741 pour la parahôtellerie). Ce chiffre constitue une baisse de 3,1% par rapport à l’exercice 2015. /bbo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus