Accident de Bure devant la justice militaire

Sept ans après l'accident de char de Bure, trois militaires comparaissent devant le tribunal ...
Accident de Bure devant la justice militaire

Sept ans après l'accident de char de Bure, trois militaires comparaissent devant le tribunal militaire de Coire

26 soldats avaient été blessés lors de l'accident sur les 30 qui composaient le convoi. (photo d'archive) 26 soldats avaient été blessés lors de l'accident de char de Bure sur les 30 qui composaient le convoi. (photo d'archive)

Sept ans après l'accident de char de Bure, trois militaires comparaissent depuis ce mercredi devant le tribunal militaire de Coire. Les faits remontent à novembre 2010. Dans le cadre d’un exercice, trois chars piranha étaient entrés en collision sur la Place d'armes de Bure.

Au total, 26 soldats avaient été blessés sur les 30 qui composaient le convoi. Selon la justice militaire, le chef du convoi aurait donné de faux ordres. Deux conducteurs figurent aussi parmi les accusés.

D’après l’acte d’accusation, le lieutenant aurait ordonné aux véhicules de tenir une distance de dix mètres à une vitesse de 80 km/h. Une distance nettement inférieure à celle nécessaire pour freiner à cette vitesse qui devrait être de 58 mètres au moins.

Pour la justice militaire, le supérieur a sciemment mis en danger la vie et la santé de ses soldats, il est accusé de lésion corporelle par négligence, d'abus et de gaspillage de matériel, ainsi que d'incitation à enfreindre le Code de la route.

Le conducteur du char qui fermait la marche est aussi accusé de lésion corporelle par négligence, d'abus de matériel et d'infraction au code de la route. Ce soldat connaissait la distance de freinage du véhicule et était conscient qu'une distance plus grande était nécessaire. Il n'a cependant pas freiné immédiatement lorsque la poussière lui masquait la vue.

Quant au deuxième conducteur accusé. Il n'a lui commis aucune erreur de conduite, mais étaient sous influence de drogues. Des traces d'ecstasy, de cannabis et de cocaïne ont été retrouvées dans son sang.

Le jugement est attendu jeudi en fin de journée. /rgi


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus