« Je paie mon erreur au centuple »

L'affaire Pauline Queloz a pris une dimension plus humaine jeudi après-midi. La présidence ...
« Je paie mon erreur au centuple »

CP du PDC Jura soutien Pauline Queloz. (de g. à droite, le secrétaire général du PDC Jura, Gauthier Corbat, la députée Pauline Queloz, la présidente du groupe parlementaire PDC, Anne Froideveaux et le chargé de communication du PDC Jura, Raoul Jaeggi) Le PDC a fait front autour de Pauline Queloz. (de g. à dr.: le secrétaire général du PDC Jura, Gauthier Corbat, la députée Pauline Queloz, la présidente du groupe parlementaire PDC, Anne Froidevaux, et le chargé de communication du PDC Jura, Raoul Jaeggi).

L'affaire Pauline Queloz a pris une dimension plus humaine jeudi après-midi. La présidence du parti et le groupe parlementaire PDC a réitéré sa confiance à Pauline Queloz lors d'une conférence de presse et confirmé sa candidature à l’élection à la présidence du Parlement jurassien vendredi prochain. Si le parti démocrate-chrétien admet une négligence de l’élue, il juge la polémique autour de ce problème estudiantin disproportionné.

De son côté, l’élue de St-Brais a une nouvelle fois reconnu son erreur lors de son inscription aux examens d’avocats. Elle a également évoqué avec une certaine émotion les conséquences que cette affaire a sur sa vie professionnelle, politique et privée.

Par rapport à l’aspect institutionnel relevé par le Tribunal cantonal quant au fait que le président du Parlement siège au Conseil de surveillance de la magistrature, Pauline Queloz a déclaré, que non pas en raison de cette affaire, mais en raison de sa position d’avocate stagiaire, qu’elle se récuserait si tant est que cet organe devait être appelé à siéger durant son année de présidence.

A noter que Pauline Queloz devrait avoir réglé sa situation universitaire le 19 décembre prochain, date à laquelle elle défendra son mémoire pour obtenir les derniers crédits ECTS qui lui manquent. /emu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus