Le Parlement jurassien adopte le budget 2018 de l’Etat

Le canton du Jura tient son budget pour l’année 2018. Le Parlement l’a approuvé mercredi par ...
Le Parlement jurassien adopte le budget 2018 de l’Etat

La mouture finale, votée par 51 voix et 1 abstention, prévoit un déficit de 5,8 millions de francs

Parlement jurassien L'Etat jurassien tient son budget pour 2018 (photo: archive)

Le canton du Jura tient son budget pour l’année 2018. Le Parlement l’a approuvé mercredi par 51 voix et 1 abstention, après 3h30 de discussions. La mouture adoptée par les députés prévoit un déficit d’un peu moins de 5,8 millions de francs. Le Gouvernement avait présenté en octobre dernier un budget déficitaire de 5,6 millions. Le degré d’autofinancement atteint finalement 82,8%.

 

L’exécutif cantonal a été suivi dans la grande majorité des amendements proposés et traités par le Parlement. Il n’a été « désavoué » que sur deux points, à commencer par le dépistage du cancer du sein. Les élus ont voté une rallonge de 70'000 francs au budget pour garantir sa gratuité. Au sujet des subventions aux transports publics, les députés ont décidé d’accorder une rallonge de 5'000 francs au Noctambus. Le Parlement a par ailleurs accepté à l’unanimité d’adapter au budget le nouveau système de prévoyance professionnelle des ministres. Le montant total des charges supplémentaires voté mercredi atteint ainsi 142'800 francs. Quant aux investissements bruts, ils frôlent les 50 millions de francs (+720'000).

 

Le traitement de deux amendements a également retenu l’attention. La minorité de la commission de gestion et des finances souhaitait une augmentation à 100% du taux d’activité du poste de conseiller pédagogique de l’enseignement spécialisé (il est aujourd’hui de 50%). Le Parlement l’a refusé de justesse, par 26 voix contre 25 et 4 abstentions. Au chapitre des investissements, les députés ont accepté, par 27 voix contre 21 et 5 abstentions, de suivre le Gouvernement et la majorité de la CGF au sujet de l’alésage du tunnel de La Roche. Ils ont alloué un montant de 50'000 francs pour les premières études. La minorité a vainement milité pour l’abandon de cette étude. /rch

 

Le ministre jurassien des finances nous a accordé un entretien à l’issue des débats parlementaires. L’interview de Charles Juillard est à écouter ci-dessous :

Charles Juillard


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus