Agglomération de Delémont : appel à un soutien bâlois

Les autorités de Delémont sont inquiètes au sujet de l'avenir de l’agglomération. Le Gouvernement ...
Agglomération de Delémont : appel à un soutien bâlois

Le Gouvernement jurassien souhaite que la Confédération reprenne en considération le projet delémontain. Il a contacté les cantons voisins pour obtenir un appui

District de Delémont L'agglo de Delémont veut se battre pour retrouver grâce auprès de la Confédération (photo d'illustration).

Les autorités de Delémont sont inquiètes au sujet de l’agglomération. Pour rappel, la Confédération n’a pas retenu l’agglo delémontaine dans son avant-projet de financement de troisième génération. Le Gouvernement a notamment fait parvenir une lettre à Berne pour signifier qu’il ne pouvait pas garantir sa participation financière à la réalisation des projets. Du coup, de nombreux questionnements ont surgi lundi soir au Conseil de ville de Delémont. Le maire Damien Chappuis a appelé à un sursaut d'orgueil, pour convaincre la Confédération de réintégrer l’agglomération dans ses papiers.

 

« Nous devons travailler ensemble »

Du côté du Gouvernement, on réagit ce mardi aux inquiétudes des élus de Delémont. « Notre lettre à la Confédération a pu être mal perçue, mais nous savons que ce n’est pas pour cette raison que le projet delémontain a été recalé. C’est uniquement dû au fait que les travaux des deux premières étapes n’ont pas été suffisamment réalisés ou engagés. Nous souhaitons maintenant avoir une discussion pour pouvoir prioriser certains projets et les faire réintégrer », nous a confié le ministre de l’Environnement David Eray, en charge du dossier pour l’Etat jurassien. « Le Gouvernement jurassien sera partie prenante des prochaines négociations. Le Parlement devra aussi s’engager en libérant les montants nécessaires à certains projets qui seront définis et retenus. Ce n’est pas uniquement une mission de l’exécutif cantonal et de l’agglo. Il y a donc aussi le Parlement. C’est ensemble que nous devons travailler pour mener les priorités pour continuer de développer la région », poursuit David Eray. Mais l’Etat a-t-il une force de persuasion suffisante pour convaincre la Confédération de tenir compte de l’agglo de Delémont ? « J’espère que nous l’ayons ! Nous avons pris des contacts avec les cantons voisins pour leur demander un appui. L’agglo de Delémont est finalement liée à l’agglo bâloise d’une façon ou d’une autre. Nous avons donc sollicité certains de nos collègues bâlois pour nous appuyer auprès de la Confédération dans la perspective du développement du Jura et de ses cantons voisins », conclut le ministre. /rch


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus