Le WEF n’a pas engendré de coûts pour le Jura

Nathalie Barthoulot, s’est exprimée devant le Parlement sur l’engagement de la police jurassienne ...
Le WEF n’a pas engendré de coûts pour le Jura

Nathalie Barthoulot, s’est exprimée devant le Parlement sur l’engagement de la police jurassienne lors du Forum économique mondial, notamment sur l’impact financier pour le canton

Nathalie Barthoulot Nathalie Barthoulot a indiqué que le WEF n'avait pas engendré de coûts pour le canton du Jura (photo: archives).

La sécurité du Forum économique mondial de Davos n’a rien coûté au canton du Jura. La ministre de l’intérieur, Nathalie Barthoulot, l’a indiqué mercredi matin à la tribune du Parlement à l’heure des questions orales. Le député Christophe Terrier a relevé que les coûts pour la sécurité du WEF avaient explosé cette année suite à la venue du président américain Donald Trump dans les Grisons. L’élu des Verts voulait savoir si des policiers jurassiens avaient été envoyés sur place et quelle était l’implication financière de l’opération pour le canton.

Nathalie Barthoulot a indiqué que six agents avaient été mis à disposition, selon les dispositions d’un accord cantonal. La ministre de l’intérieur a également donné des précisions quant aux coûts financiers. Elle a relevé que les cantons étaient rétribués selon une convention qui « fixe la rétribution à 600 francs par jour et par agent ». Nathalie Barthoulot a ajouté que « les repas et l’hébergement des policiers étaient pris en charge par l’organisateur du WEF et qu’il n’y avait donc pas de surcoûts ». Elle a précisé que « la participation à une telle organisation était appréciée par les corps de police car cela permet de faire de la formation continue ». Elle a conclu en indiquant que « les coûts versés par la Confédération couvraient largement les coûts engendrés par la participation au WEF des agents de la police cantonale jurassienne ». /fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus