Une Fête de la Tête de Moine à la saveur internationale

Les organisateurs ont présenté les contours de la 3e édition de la manifestation qui se tiendra ...
Une Fête de la Tête de Moine à la saveur internationale

Les organisateurs ont présenté les contours de la 3e édition de la manifestation qui se tiendra du 4 au 6 mai à Bellelay

Profiter de l’image de marque de la Tête de Moine. Le comité de pilotage de la Fête de la Tête de Moine a levé, mardi, le voile sur le programme de la 3e édition de la manifestation. Elle se tiendra du 4 au 6 mai prochain à Bellelay. Les organisateurs, que sont l’Interprofession Tête de Moine, les Chambres d’agriculture du Jura et du Jura bernois, la Fondation Rurale Interjurassienne, Jura bernois Tourisme et la commune de Saicourt, ont souhaité donner une dimension internationale à l’événement.

 

Entre 8'000 et 10'000 visiteurs attendus

Le thème de cette 3e édition sera « Le Foin, c’est bien ». Le lait, servant à l’élaboration de la Tête de Moine, est produit essentiellement à base d’herbe et de foin. « Il est bon pour le goût, la santé et l’environnement », selon les organisateurs. Le foin servira ainsi de fil rouge aux activités proposées tout au long du week-end.

Parmi les nouveautés, une rencontre internationale de sculpture sur foin sera donc mise sur pied. De même, un concours international de plateaux de fromage se déroulera le samedi. À noter que, pour la première fois, le Marché du fromage et des produits régionaux sera ouvert dès le vendredi soir. Le samedi, le public aura à nouveau l’occasion de déguster et juger les Têtes de Moine des producteurs de la région. Les organisateurs espèrent avoir la visite de 8'000 à 10'000 personnes sur le site durant le week-end.

Pour la première fois cette année, la fête accueillera un invité d’honneur avec la filière de L’Etivaz AOP. Dans le cadre du marché, les visiteurs pourront découvrir ce fromage d’alpage produit dans environ 130 chalets au cœur des Alpes vaudoises. Daniel Bloch, CEO de Camille Bloch SA à Courtelary, sera, lui, le parrain de la manifestation.

 

Le marché de la Tête de Moine se porte bien

L’année 2017 a été synonyme de record pour la Tête de Moine. Pour la première fois, la barre symbolique des 2'500 tonnes commercialisées a été dépassée, avec 2’523 tonnes, ce qui représente une augmentation de 5,6 % par rapport à 2016. Les exportations ont aussi progressé de 4,7%. Gérant de l’Interprofession Tête de Moine, Olivier Isler souhaite s’appuyer sur l’image de marque de ce produit régional pour encore davantage le promouvoir à l’étranger, en tant que produit haut de gamme. Tous les détails de la 3e édition de la Fête de la Tête de Moine sont à retrouver ici. /emu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus