Sites fermés pour faire face au choc

Les clients de la Banque Raiffeisen Région Delémont ont trouvé portes closes lundi matin. Toutes ...
Sites fermés pour faire face au choc

Les succursales de la Banque Raiffeisen Région Delémont n’ont pas ouvert leurs portes lundi matin pour offrir une matinée d’échange aux collaborateurs à la suite du braquage survenu vendredi à Courrendlin

Le site de Courrendlin de la Banque Raiffeisen Région Delémont a été le théâtre d'un braquage vendredi Le site de Courrendlin de la Banque Raiffeisen Région Delémont a été le théâtre d'un braquage vendredi

Les clients de la Banque Raiffeisen Région Delémont ont trouvé portes closes lundi matin. Toutes les succursales du secteur sont restées fermées. Cette mesure a été prise en raison du braquage perpétré vendredi à Courrendlin. La direction a souhaité réunir son personnel pour une matinée de partage et d’échange. Les sites de Delémont, Courtételle, Bassecourt et Glovelier ont repris le cours normal de leurs activités lundi après-midi, alors que la succursale de Courrendlin restera fermée toute cette semaine.

 

Surmonter le choc

La procédure est assez courante dans ce genre de situation. Pour faire face à des états de choc, le personnel de la Banque Raiffeisen Région Delémont a eu droit à une matinée de discussions. Il était plus aisé de procéder ainsi plutôt que de multiplier les rencontres, nous a précisé le président de la direction Pascal Tarchini. Cette matinée a permis à chacun de dire ce qu’il avait sur le cœur et d’échanger autour de cette expérience.

 

Pas de nouvelle mesure sécuritaire

Pascal Tarchini relève que ce type d’événement fait malheureusement partie du risque de l’activité d’une banque. Aucune nouvelle mesure ne sera prise dans les succursales à la suite de ce brigandage. Les sites sont conformes d’un point de vue sécuritaire. Le président de la direction souligne que ses collaborateurs ont agi de façon exemplaire. Il se réjouit de voir que les malfrats ont été rapidement appréhendés, mais déplore tout de même une possible perte de confiance de la clientèle. /msc


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus