La criminalité chute dans le Jura

Les infractions au code pénal ont diminué de 19% en 2017 par rapport à 2016, grâce notamment ...
La criminalité chute dans le Jura

Les infractions au code pénal ont diminué de 19% en 2017 par rapport à 2016, grâce notamment à une baisse des vols et à une véritable chute des violences domestiques

police cantonale jurassienne La police cantonale a lutté activement contre la criminalité en 2017.

La criminalité est en nette baisse dans le Jura. Elle a diminué de 19% l’an dernier par rapport à 2016 pour un total de 2'730 infractions au code pénal. C’est mieux que la moyenne nationale qui affiche une baisse de 6%. La police jurassienne a présenté ses chiffres 2017 de la criminalité lundi matin avec une certaine fierté. La criminalité s’est affichée en baisse dans les trois districts du canton. Le commandant de la police jurassienne, Damien Rérat, a ouvert la conférence de presse en parlant d’un « haut niveau de sécurité » dans notre région.

 

Une organisation bien huilée

Cette comparaison est lourde de sens : il y a donc eu, en 2017, 2'730 infractions au code pénal, contre 4'532 en 2013, année du printemps arabe. Les synergies entre les polices, favorisées par le projet « Police 2015 », portent leurs fruits, selon Damien Rérat. Plusieurs bandes actives dans la région et issues de l’étranger ont pu être appréhendées grâce à une bonne collaboration entre la police française et la police bâloise, par exemple. Les agents ont développé leur proactivité, en allant directement cueillir les malfaiteurs hors de nos frontières cantonales. Le nombre de vols a diminué de 21% entre 2016 et 2017, le nombre de vols par effraction a baissé de 26%, contre respectivement 7% et 12% à l’échelle nationale. Le chef de la police judiciaire, Bertrand Schnetz, s’est réjoui d’une baisse qui touche à la fois les villas et les appartements.

 

La prévention très importante

La police jurassienne se veut proche de la population, ce qui a aussi le don de refroidir les ardeurs des malfaiteurs, selon Damien Rérat. Les campagnes de sensibilisation, ainsi que la réactivité de la police permettent également de diminuer les infractions, notamment celles contre la vie ou l’intégrité corporelle (-28%) et celles des violences domestiques en chute de 47%. En revanche, la police jurassienne a enregistré une augmentation de 36% des infractions à la loi sur les stupéfiants avec un taux d'élucidation remarquable de 99,2%.

 

Un taux d’élucidation historique

Avec 42,8% de taux d’élucidation, la police jurassienne présente son meilleur taux depuis la création de la statistique policière de la criminalité (41,5% en 2016). C’est presque sept points de mieux que le taux d’élucidation à l’échelle nationale en 2017. Cela s’explique donc par les synergies développées entre les polices, mais aussi par des effectifs plus importants au sein de la police jurassienne et de meilleurs moyens mis en œuvre ces derniers mois.

Si la police jurassienne est très satisfaite de ces chiffres, elle n’en reste pas moins prudente pour l’avenir. Elle devra prendre le virage de la cybercriminalité. « C’est un tsunami qui va nous tomber dessus », s’est exclamé le chef de la police judiciaire, Bertrand Schnetz. Mais la police s'y prépare déjà en mettant en place un nouveau processus pour gérer ce type de criminalité. La plainte est enregistrée dans les bases de données de la police cantonale, mais aussi dans un registre plus large de cybercriminalité pour avoir "une vision globale du problème". De ce premier pas, précise Bertrand Schnetz, en découlera un aspect préventif, en avisant la population. Mais également, des moyens techniques pour bloquer les crimes liés au web et enfin, répressifs. 

Ce fléau n'est toutefois pas vraiment installé dans la région. La police compte une quarantaine de plaintes déposées en 2017. Mais ce n'est que "la partie émergée de l'iceberg" pour Bertrand Schnetz. Selon le chef de la police judiciaire, encore peu de personnes déposent plainte pour ce genre de problèmes. /mle

Les explications de Damien Rérat


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus