Nouveaux tarifs pour l’accueil de l’enfance dans le Jura

Le canton du Jura a procédé à une réforme du prix des institutions d’accueil de l’enfance. ...
Nouveaux tarifs pour l’accueil de l’enfance dans le Jura

Une réforme décidée par le Gouvernement jurassien entrera en vigueur le 1er août prochain. Le prix maximal journalier en crèche va changer, de même que le prix des repas

Crèche La tarification pour le placement des enfants dans les structures d'accueil extrafamiliales du Jura va changer dès le 1er août (image d'illustration).

Le canton du Jura a procédé à une réforme du prix des institutions d’accueil de l’enfance. Un nouveau tarif harmonisé prendra effet le 1er août prochain. Le Gouvernement jurassien estime que cette actualisation permettra de répondre à l'objectif d’économies voulu par le programme OPTI-MA. Un effort est donc demandé aux familles, mais celles à revenus modestes ou monoparentales ne seront que peu impactées. L’Etat entend aussi protéger les ménages qui subiraient une hausse importante du tarif. « Nous avons établi des tarifs plus simples et plus justes, équitablement répartis entre les différentes catégories de ménages », résume Nathalie Barthoulot, la ministre jurassienne de l’Intérieur

 

Le tarif maximal va passer de 60 à 85 francs

Il n’y aura pas de changement pour le tarif journalier minimal dans les crèches : il restera établi à 7,50 francs. Le tarif maximal va par contre augmenter. Aujourd’hui de 60 francs, il passera à 70 francs dès le mois d’août et à 85 francs en 2019. Ce sont donc les familles les plus aisées qui verront la plus grande différence. L’autre changement majeur concerne le prix des repas, que la réforme veut rapprocher du prix coûtant. Le prix des dîners restera fixé à 5 francs pour les enfants en âge préscolaire, mais il va passer à 7 francs pour les écoliers. Quant aux goûters du matin et de l’après-midi, ils seront désormais facturés 1 franc par collation.

 

Avec cette réforme, 20% des ménages paieront, par année, moins qu’aujourd’hui. 55% paieront entre 0 et 500 francs de plus, 13% entre 500 et 1'000 francs supplémentaires, et 8% entre 1'000 et 2'000 francs de plus. Autre donnée: 75% des familles paieront en moyenne entre 30 et 40 francs de plus par mois. Pour compenser, le Gouvernement va proposer au Parlement de porter la déduction fiscale maximale pour les frais de garde de 3'200 francs à 5'000 francs par enfant et par année, dès 2019.

 

La crèche à domicile plus chère

L’accueil en milieu familial, soit les crèches à domicile, subira aussi une augmentation des tarifs. Ils s’échelonneront entre 5,65 et 52,50 francs par jour en 2018/2019, puis entre 5,65 et 63,75 francs dès août 2019. Le tarif minimal est aujourd’hui de 4,90 francs et le tarif maximal de 45 francs.

 

Les prix vont donc augmenter pour certaines familles. Mais le Gouvernement note que le Jura se maintient parmi les cantons les plus généreux en matière d’accueil extrafamilial. Avec l’introduction du nouveau tarif, le taux d'autofinancement (la contribution des parents pour le fonctionnement des institutions d’accueil) s’élèvera à 30%. Le taux est plutôt de l’ordre de 40 à 66% dans d’autres cantons. Les familles de ces cantons paient donc davantage que dans le Jura.

 

Cette réforme aura évidemment un impact sur les finances de l’Etat et des communes. Leurs recettes vont augmenter grâce à ces nouveaux tarifs. La hausse doit attendre 240'000 francs cette année, 740'000 francs l’an prochain et 960'000 francs dès 2020. Le canton percevra 72% de la somme et les communes 28%.

 

Facturation : un forfait mensuel

Quant à la facturation des présences en crèche, elle va désormais s’opérer par un forfait fixe calculé sur une base de 37 ou 45 semaines par année, selon le choix des parents. Les absences de moins de 20 jours ne seront donc plus décomptées de la facture. C’est donc la fin de la facturation-horaire, ce qui va grandement faciliter la tâche des institutions et apporter plus de clarté aux documents.

 

Dans le Jura, 2'800 familles placent leurs enfants dans des structures d’accueil. Le canton dispose d’un peu plus de 1'000 places. /rch + comm


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus