Mandats de l’Etat jurassien : femmes pas assez représentées

Sur un total de 155 représentants, 37 sont des femmes, soit 24%.
Mandats de l’Etat jurassien : femmes pas assez représentées

La représentation féminine dans les conseils des institutions n’est que d’un quart. Le Gouvernement l’estime insuffisante

Egalité L'équilibre hommes-femmes dans les institutions n'est de loin pas atteint (image d'illustration ldd)

Quel est le bilan de la représentation féminine dans les mandats de l’Etat jurassien ? C’est la question écrite posée par Loïc Dobler au Gouvernement. Le député socialiste souhaitait savoir, en toute transparence, si l’exécutif cantonal se rapprochait de la parité entre hommes et femmes dans les instances où il a une influence.

 

Dans sa réponse offrant une vue d’ensemble, le Gouvernement note qu’il nomme des représentants de l’Etat dans les conseils d’une soixantaine d’institutions. Il désigne aussi l’ensemble des membres des conseils de cinq organisations. Sur un total de 155 représentants, 37 sont des femmes, soit 24%.

 

Autre chiffre : le Gouvernement jurassien nomme les présidents de 6 conseils. 3 présidences sont occupées par des femmes (50%) : à la Banque cantonale du Jura, à la Fondation O2 et à la Fondation pour le Théâtre du Jura. Enfin, sur les 52 institutions basées dans le Jura et comprenant des représentants de l’Etat, 12 sont présidées par une femme, soit 23%.

 

Efforts à poursuivre

Le Gouvernement est d’avis que la représentation féminine est actuellement insuffisante, tirant un parallèle avec le Parlement, où le pourcentage de femmes est de 26%. L’Etat jurassien entend poursuivre l’effort : il a pour objectif d’atteindre une représentation féminine de 30% sur l’ensemble des commissions et groupes de travail. Le Gouvernement veut aussi que les femmes soient présentes de manière significative dans toutes les propositions de nominations soumises par l’administration. A l’échelle nationale, il rappelle enfin que le Conseil fédéral a proposé en 2016 des mesures pour améliorer la représentation des sexes dans les conseils d’administrations et les directions de grandes sociétés. D’autres voix réclament l’établissement de quotas.

 

Contacté, le député Loïc Dobler se réjouit que le Gouvernement jurassien estime qu’il y a encore du travail pour atteindre la parité. Il déplore en revanche le fait que le constat soit systématiquement le même depuis des années et que rien ne change vraiment. /rch


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus