CFF Cargo reste ancrée dans le Jura

CFF Cargo freine ses démarches de restructuration et maintient son offre sur le territoire ...
CFF Cargo reste ancrée dans le Jura

La filiale de l’ex-régie fédérale, le canton du Jura et les CJ ont signé un protocole d’accord : des points de chargement sont maintenus dans les trois districts jurassiens

CFF Cargo CFF Cargo maintient l'essentiel de son offre dans le Jura (archive d'illustration).

CFF Cargo freine ses démarches de restructuration et maintient son offre sur le territoire jurassien. La filiale de l’ex-régie fédérale a trouvé une entente avec le canton du Jura et les Chemins de fer du Jura au terme de négociations menées depuis plusieurs semaines. Un protocole d’accord a ainsi été signé, garantissant le maintien de points de chargement pour le trafic ferroviaire marchandises dans les trois districts. Pour rappel, CFF Cargo avait informé ses clients en avril dernier que l’ensemble des points de chargement étaient menacés, sauf celui de Delémont. La filiale souhaitait revoir ses prestations en Suisse, dans le but de rester compétitive dans un environnement jugé toujours plus difficile.

 

Moratoire de deux ans

A moyen terme, les sites de Delémont, Glovelier et la nouvelle plateforme de chargement d’Alle seront privilégiés. Les CJ maintiennent pour leur part une offre aux Franches-Montagnes. CFF Cargo, le canton du Jura et les Chemins de fer du Jura se sont entendus sur plusieurs éléments. On notera que Delémont est le point prioritaire sur le territoire cantonal et que l’offre actuelle est inchangée. CFF Cargo garde également  une offre en Ajoie à Alle, Bure et Porrentruy selon des accords spécifiques avec ses clients. Les CJ, eux, assurent le transport marchandises pour les Franches-Montagnes et s’engagent à chercher des solutions pour diminuer les coûts, notamment ceux liés au transbordement entre la voie étroite et la voie normale.

 

L’évolution de la situation sera analysée par les trois signataires du protocole d’accord en décembre 2019. Mais aucun changement de desserte ne pourra avoir lieu avant décembre 2020. On peut donc évoquer un moratoire de deux ans. Le Gouvernement jurassien se dit satisfait de l’entente trouvée. Comme sa volonté est de favoriser le transport par le rail, il a rapidement entrepris des discussions avec CFF Cargo et les CJ. Le Conseiller aux Etats Claude Hêche a aussi participé aux échanges. /rch + comm

 

Entretien ci-dessous avec le Ministre jurassien de l'environnement David Eray:

David Eray


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus