Encore un peu de patience à Courroux

Le ministre de l’environnement David Eray a répondu à une question orale de Vincent Eschmann ...
Encore un peu de patience à Courroux

Le ministre de l’environnement David Eray a répondu à une question orale de Vincent Eschmann qui s’inquiète de la situation actuelle pour les usagers de la traversée du village vadais mercredi au Parlement jurassien

La traversée de Courroux n'est pas de tout repos pour les automobilistes. (Photo : Commune de Courroux) La traversée de Courroux n'est pas de tout repos pour les automobilistes. (Photo : Commune de Courroux)

Le projet de traversée de Courroux est à bout touchant. C’est dans ce sens que le ministre de l’environnement, David Eray, a répondu mercredi à une question orale de Vincent Eschmann au Parlement jurassien. Le député PDC de Vicques a évoqué le parcours du combattant que représente actuellement la traversée du village vadais en raison des divers travaux en cours. Selon lui, la planification et la signalisation de ces chantiers posent de sérieux problèmes en termes de sécurité. Sans compter le revêtement de la route qui se dégrade toujours plus et qui constitue un danger pour les 12'000 personnes qui empruntent cette route quotidiennement. Vincent Eschmann demande ainsi au Gouvernement quelles mesures il peut prendre pour remédier rapidement à la situation.

Si l’exécutif est bien conscient du problème, David Eray demande encore un peu de patience. Si aucune mesure urgente ne sera prise, des discussions sont en cours entre la commune de Courroux et les services des infrastructures et du développement territorial. Le projet de mise en œuvre de la traversée de Courroux est sur le point d’être ficelé. Il pourrait faire l’objet d’un dépôt public dans les prochains mois, pour un début des travaux courant 2019. /emu

La réponse de David Eray


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus