Les maçons dans la rue

Un cortège de 600 ouvriers du bâtiment a parcouru le Pod à La Chaux-de-Fonds mardi après-midi ...
Les maçons dans la rue

Un cortège de 600 ouvriers du bâtiment a parcouru le Pod à La Chaux-de-Fonds mardi après-midi. Le but : faire entendre leur voix dans les négociations pour la nouvelle CCT

Le cortège a parcouru le Pod à La Chaux-de-Fonds, de la gare à la place Espacité. Le cortège a parcouru le Pod à La Chaux-de-Fonds, de la gare à la place Espacité.

Les ouvriers du bâtiment sont en colère. Les négociations pour le renouvellement de la Convention collective de travail du secteur sont au point-mort. Syndicats et maçons défendent bec et ongles la retraite anticipée à soixante ans et refusent d’augmenter la flexibilité du temps de travail jusqu’à 300 heures, soit la possibilité de baisser les heures à moins 100 en hiver pour remonter à plus 200 à la belle saison.

Les syndicats ont lancé un appel à la grève mardi. Un appel qui a été entendu : six cents salariés de l’Arc jurassien sont venus manifester sur l’avenue Léopold-Robert à La Chaux-de-Fonds. Dans la région, 80% des chantiers étaient à l’arrêt pour l’occasion. D’autres rassemblements ont eu lieu également à Fribourg et en Valais, tandis que le Tessin et Genève étaient descendus dans la rue à la mi-octobre.

Les syndicats et la Société suisse des entrepreneurs doivent se rasseoir à la table des négociations le 9 novembre, pour la 18e fois depuis le début des discussions. Les maçons sont prêts à participer au financement de la retraite anticipée à 60 ans, en échange d’une augmentation de salaire que les syndicats qualifient de décente.

Si aucun accord n’est trouvé, le mouvement de protestation des employés du bâtiment pourrait prendre de l’ampleur. /mwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus