L’engagement de conseillers pour les ministres devrait être balayé

On parlera « gros sous » mercredi au Parlement jurassien. Le budget 2019 de l’Etat – qui prévoit ...
L’engagement de conseillers pour les ministres devrait être balayé

Le Parlement jurassien débattra ce mercredi du budget 2019 de l’Etat. Pour les partis, la situation financière ne permet pas de satisfaire le souhait des membres du Gouvernement d’avoir des collaborateurs personnels

Gouvernement jurassien Des collaborateurs personnels pour les membres du Gouvernement jurassien, ce ne sera probablement pas pour demain (photo: archive).

On parlera « gros sous » mercredi au Parlement jurassien. Le budget 2019 de l’Etat – qui prévoit un déficit de 3,5 millions de francs – est au programme de l’avant-dernière séance de l’année du législatif cantonal. Les débats s’annoncent riches au regard des perspectives financières peu réjouissantes.

Il sera notamment question de l’engagement de conseillers personnels pour chaque ministre du Gouvernement jurassien. Sur ce point, la décision devrait tourner court après le refus exprimé par la Commission de gestion et des finances. Le Parlement devrait en effet prononcer un « non » ferme. Les partis politiques sont unanimes sur l’aspect financier : ce n’est pas le moment, d’autant plus que l’exécutif propose de reporter d’une année la baisse linéaire de 1% de la pression fiscale, et de n’accorder aucun renchérissement aux salaires. Le fait de ne pas embaucher de collaborateurs directs pour les ministres doit permettre une économie de 360'500 francs.

Rien ne dit toutefois que le sujet ne reviendra pas sur la table dans un avenir meilleur. La plupart des groupes parlementaires restent ouverts à la discussion, mais précisent vouloir un vrai projet, avec davantage de clarté. « Ca ne doit pas se résumer à une ligne dans un budget », dit par exemple le socialiste Loïc Dobler. /rch


Actualisé le

 

Actualités suivantes