Le Parlement veut effacer les disparités entre les écoles

Les députés ont accepté mercredi deux postulats visant à harmoniser et uniformiser l’équipement ...
Le Parlement veut effacer les disparités entre les écoles

Les députés ont accepté mercredi deux postulats visant à harmoniser et uniformiser l’équipement des écoles jurassiennes

Les députés veulent que les élèves bénéficient de moyens d'enseignement similaires (photo : archives). Les députés veulent que les élèves bénéficient de moyens d'enseignement similaires (photo : archives).

Les députés jurassiens veulent voir disparaître les disparités entre les écoles du canton. Le Parlement a accepté mercredi un postulat du CS-POP Rémy Meury et un autre du PLR Ernest Gerber visant à harmoniser et uniformiser l’équipement des classes. Les moyens informatiques à disposition des enseignants sont notamment en cause. Alors que certains établissements disposent de tablettes dernier cri, d’autres n’ont même pas de beamer et doivent se contenter d’un ancien rétroprojecteur. 


Prérogatives communales 

Le Gouvernement jurassien partage ce constat. Le canton ne peut toutefois pas obliger les communes à se doter de certains outils. L’équipement des écoles est en effet de leur ressort. Des démarches ont cependant déjà été entreprises. Le ministre de la formation, Martial Courtet, a indiqué qu’un plan d’action avait été mis en place au niveau numérique pour sensibiliser les communes à la question. Pour aider celles qui sont en retard, le Service de l’enseignement a, par ailleurs, organisé des rencontres avec le responsable de l’informatique au Service de l’enseignement.

Des groupes de travail planchent sur la question et ils vont continuer de le faire en tenant compte des deux postulats adoptés mercredi. « Il ne s’agit pas d’imposer quoi que ce soit aux communes mais de discuter avec elles pour savoir ce que l’on peut faire dans les moyens qui sont les leurs », a souligné Martial Courtet. À noter que le premier texte a été adopté à l’unanimité et le second par 58 voix et une abstention. 

Les explications du ministre de la formation, Martial Courtet

Pour les enseignants aussi 

Le Parlement jurassien a également approuvé, par 57 voix et une abstention, un autre postulat du libéral-radical Ernest Gerber dans le domaine de l’informatique. Le texte demande au Gouvernement d’intégrer dans le plan de formation continue des enseignants des heures de formation aux TICE, soit les technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement. /alr 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus