Jurassica et les Marais de Damphreux unissent leurs forces

Les deux institutions ont signé une convention fin 2018, la collaboration sera touristique ...
Jurassica et les Marais de Damphreux unissent leurs forces

Les deux institutions ont signé une convention fin 2018, la collaboration sera touristique mais aussi scientifique

Les Marais de Damphreux, petit paradis des ornithologues, notamment connu pour le passage des cigognes. (Photo : Fondation des Marais de Damphreux) Les Marais de Damphreux, petit paradis des ornithologues, notamment connu pour le passage des cigognes. (Photo : Fondation des Marais de Damphreux)

Des botanistes chevronnés d’un côté, et des milieux aquatiques avec une faune et une flore exceptionnels de l’autre. La collaboration signée fin 2018 entre Jurassica et la Fondation des Marais de Damphreux tombait presque sous le sens. « C’est une convention quasi naturelle » selon les mots de Damien Becker, le directeur de Jurassica. Spécialisée dans la paléontologie et la botanique, l’institution bruntrutaine va désormais reprendre l’organisation des visites des étangs et marais de Damphreux et étendre son offre touristique. « On va pouvoir observer de la botanique, des oiseaux, mais aussi des reptiles, amphibiens et même des mammifères. Avec ces marais d’importance nationale, on va aussi s’ouvrir sur le terrain un habitat naturel. Enormément de choses vont découler de ces interventions, la diffusion du savoir, de la sensibilisation mais aussi des projets scientifiques », se réjouit Damien Becker.


Un suivi scientifique régulier de l'évolution de la végétation

L’intérêt scientifique est notamment de suivre l’évolution de la végétation dans ces milieux humides particuliers. La Fondation des Marais de Damphreux n’avait pas les moyens d’assurer un suivi rigoureux et régulier. « Grâce à son jardin botanique, Jurassica possède des jardiniers qui ont d’excellentes connaissances en botanique. Ils feront donc un suivi scientifique en allant chaque année, toujours aux mêmes périodes, observer l’évolution de la flore du bas-marais de Pratchie. Ces milieux sont extrêmement précieux pour constater les changements liés aux changements climatiques. Si des années sèches comme l’été 2018 devaient se répéter, le marais va changer », explique le président de la Fondation des Marais de Damphreux, Philippe Bassin. Des signes du réchauffement climatique sont d’ailleurs déjà observés avec l’arrivée de libellules méridionales du sud ou encore l’absence l’été dernier de la linaigrette à feuille étroite, plante typique des zones humides du nord. Ce sont tous ces petits indices qui feront désormais l’objet d’un suivi scientifique. /jpi

Visites guidées

Le site de Damphreux fera par ailleurs l’objet de deux visites guidées afin d’inaugurer cette nouvelle convention :

- Le samedi 29 juin de 8h00 à 11h00 sur la botanique

- Le samedi 21 septembre de 9h00 à 11h30 sur l’observation des oiseaux

Inscriptions au 032 420 92 00 ou via info@jurassica.ch


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus