Géothermie : le Parlement veut un rapport sur l’état des bâtiments

Les députés ont accepté mercredi une motion du député PS Loïc Dobler. L’élu de Glovelier demande ...
Géothermie : le Parlement veut un rapport sur l’état des bâtiments

Les députés ont accepté mercredi une motion du député PS Loïc Dobler. L’élu de Glovelier demande que le Gouvernement exige des promoteurs du projet de Haute-Sorne un rapport sur l’état des bâtiments dans un périmètre aussi large que possible

Le député PS Loïc Dobler a vu sa motion acceptée mercredi par le législatif cantonal (photo : archives) Le député PS Loïc Dobler a vu sa motion acceptée mercredi par le législatif cantonal (photo : archives)

Le Parlement veut un rapport sur l’état des bâtiments en lien avec le projet de géothermie profonde en Haute-Sorne. Les députés jurassiens ont accepté mercredi, par 32 voix contre 20 et 5 abstentions, une motion du socialiste Loïc Dobler. L’élu de Glovelier demande que le Gouvernement exige des promoteurs un état des lieux des constructions situées dans un périmètre aussi large que possible. Le texte évoque une zone concernant, au minimum, la commune de Haute-Sorne et les villages de Boécourt et de Saulcy, alors que le plan spécial actuel ne prévoit l’analyse que d’une cinquantaine de bâtiments. Loïc Dobler estime qu'une telle démarche est indispensable avant le début de travaux éventuels.

Les précisions du motionnaire Loïc Dobler

Le Gouvernement appelait, lui, au rejet du texte. Le ministre de l’environnement, David Eray, a souligné que la motion nécessitera l’engagement de plusieurs dizaines de millions de francs. Le texte de Loïc Dobler demande que ce montant soit mis à la charge des promoteurs. L'exécutif a, par ailleurs, estimé que la motion arrivait à un moment inopportun. Il est, en effet, dans l'attente d'un rapport officiel des autorités sud-coréennes. Ces dernières doivent se prononcer sur le séisme de Pohang qui a vraisemblablement été déclenché par un projet de géothermie profonde. Lorsque le Gouvernement aura toutes les informations à disposition, il prendra une décision sur la continuation ou non du projet de Haute-Sorne. 

Les précisions du ministre de l'Environnement David Eray 

/emu-alr 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus