Le traitement des interventions parlementaires a un coût

Sur la base d’estimations actualisées, le traitement des interventions déposées lors du Parlement ...
Le traitement des interventions parlementaires a un coût

Sur la base d’estimations actualisées, le traitement des interventions déposées lors du Parlement jurassien de mars a coûté 29'000 francs

L'exécutif jurassien planche pour amener des réponses aux interventions parlementaires. L'exécutif jurassien planche pour amener des réponses aux interventions parlementaires.

Apporter une réponse à une intervention parlementaire, ça demande du temps aux ministres et à leurs services et par conséquent de l’argent. C’est le constat établi lors d’une question orale posée ce mercredi par le député PDC Michel Choffat au Parlement jurassien. Le président du Gouvernement, Jacques Gerber, a évalué le coût de la session de mars, durant laquelle 37 interventions avaient été déposées. Pour ce faire, il s’est basé sur une ancienne estimation qu’il a adaptée en actualisant le tarif-horaire. Les réponses apportées par l’exécutif aux textes déposés en mars s’élèvent à environ 29'000 francs. Dans le détail et en moyenne, la réponse à une motion coûte 1'300 francs, à un postulat 800 francs, à une question écrite 600 francs et à une interpellation 650 francs. Jacques Gerber précise que ces sommes ne sont à prendre en considération que pour le traitement des différentes interpellations et non pas leur mise en place. 


Somme conséquente en 2018

En transposant ces sommes à l’année 2018, le coût des interventions parlementaires décolle. Il se monte à près de 159'000 francs. En effet, il y a eu 38 motions, 16 postulats, 149 questions écrites et 11 interpellations. A cela s’ajoutent les questions orales, dont le temps de traitement est difficile à établir, d’après Jacques Gerber. En effet, les ministres ne connaissent pas leur teneur toujours à l’avance et n’ont que peu de temps pour préparer la réponse./ mle


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus