Stop au bronzage artificiel dans le Jura !

Le groupe UDC au Parlement jurassien veut interdire les cabines UV sur le territoire cantonal ...
Stop au bronzage artificiel dans le Jura !

Le groupe UDC au Parlement jurassien veut interdire les cabines UV sur le territoire cantonal

Le député UDC Damien Lachat souhaite interdire les cabines UV sur le territoire cantonal. Le député UDC Damien Lachat souhaite interdire les cabines UV sur le territoire cantonal.

Il faut en finir avec les cabines de bronzage dans le Jura. Le député UDC Damien Lachat a déposé une motion en ce sens mercredi lors de la dernière séance du Parlement jurassien. L’élu de Bassecourt invoque des risques de cancer de la peau. Il demande ainsi au Gouvernement de modifier la loi pour introduire une interdiction liée au bronzage artificiel sur le territoire cantonal. Une exception serait toutefois prévue pour les dispositifs médicaux qui émettent des UV à des fins thérapeutiques.

Damien Lachat indique tout d’abord que l’Organisation mondiale de la santé a classé en 2009 les cabines UV comme cancérogènes certains pour l’homme, au même titre que l’amiante. Il rappelle aussi que le Parlement jurassien a interdit depuis 2013 les solariums en libre-service aux mineurs. La loi fédérale a également été modifiée en ce sens avec une entrée en vigueur prévue le 1er juin prochain. Le député UDC veut que le Jura aille encore plus loin en interdisant purement et simplement les cabines UV. Il souhaite ainsi que le canton s’inspire d’une quarantaine de pays ou de provinces – comme le Brésil et l’Australie – qui se sont déjà engagés dans cette voie.

Damien Lachat s’appuie sur une étude récente de l’Agence nationale française de sécurité sanitaire qui met en avant le risque avéré de cancer. Selon le document, 1,5% des cas de mélanomes cutanés sont directement imputables aux expositions dans des cabines de bronzage. Par ailleurs, les personnes qui ont eu recours au moins une fois à ce type d’équipements avant l’âge de 35 ans augmentent de 59% le risque de développer un mélanome.

A titre de comparaison, la Suisse dénombre chaque année 2’700 nouveaux cas de mélanome, ce qui représente presque 7% des maladies cancéreuses. /comm-fco


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus