Haute-Sorne veut son marché couvert

Le Conseil général a accepté mardi une motion de Patrick Ballaman du Groupe PS-Les Verts pour ...
Haute-Sorne veut son marché couvert

Le Conseil général a accepté mardi une motion de Patrick Ballaman du Groupe PS-Les Verts pour favoriser le commerce local. Les comptes 2018 ont aussi été acceptés

Les habitants de Haute-Sorne pourraient bientôt se rencontrer dans un marché couvert. (Photo: illustration) Les habitants de Haute-Sorne pourraient bientôt se rencontrer dans un marché couvert. (Photo: illustration)

Les citoyens de Haute-Sorne pourraient bientôt avoir la possibilité de faire leurs emplettes dans un marché couvert. Le Conseil général a accepté mardi soir une motion de Patrick Ballaman pour sa réalisation. À l’image de ce qui se fait à La Chaux-de-Fonds, le conseiller du groupe PS-Les Verts souhaite offrir une alternative au consommateur pour qu’il puisse acheter ses produits aux acteurs locaux et dans un lieu de rencontre. Une étude devra être menée afin de trouver la meilleure formule pour ce marché couvert, notamment en termes de lieu et de fréquence. Pour se faire, Patrick Ballaman souhaite la mise sur pied d’une commission spéciale, qui ne serait pas politisée et composée de personnes qui travaillent dans ce domaine, comme un commerçant, un agriculteur, un spécialiste des produits du terroir ou encore un acteur du tourisme.


Les comptes passent la rampe à l’unanimité

Le législatif a accepté à l’unanimité les comptes 2018 de la commune fusionnée. Ces derniers ont été présentés en fin de semaine passée et bouclent sur un bénéfice d’un peu moins de 260'000 francs, alors que le budget prévoyait un déficit de près de 900'000 francs. Les investissements réalisés se montent, eux, à 6,15 millions de francs. Les comptes des bourgeoisies de Bassecourt, Courfaivre, Glovelier et Soulce ont aussi été approuvés.


Un pas vers le développement des transports

Le Conseil général a aussi décidé de donner une chance à la nouvelle ligne de transport public de Haute-Sorne. Il a accepté la dépense périodique de 170'745 francs pour les années 2020 et 2021 pour la ligne 50 Courfaivre-Bassecourt, qui effectue un parcours en boucle dans le village de Bassecourt depuis 6 mois. La création de ce tracé urbain résulte de la nouvelle cadence horaire des CFF sur la ligne Delémont-Porrentruy et du croisement de l’ensemble des trains à Bassecourt. La recherche de correspondances optimales tant en gare de Courfaivre que de Bassecourt a fait que du temps est devenu disponible pour une boucle à Bassecourt. Le parcours à sens unique a été mis sur pied conjointement par le canton et le Conseil communal de Haute-Sorne. Il se fait en 13 minutes et deux fois par heure en semaine. Il passe notamment par l’entreprise Ruedin, l’école secondaire, les Grands-Prés, la halle des fêtes, le stand, l’EFEJ, la résidence Claire-Fontaine et le centre commercial.

Lors de sa séance de mardi soir, le législatif a aussi accepté un crédit de 449'000 francs pour la réfection de la rue de l’École à Berlincourt. Il s’est également prononcé en faveur du postulat déposé par le groupe UDC intitulé « Sauvé des vies », qui demande au Conseil communal d’étudier la possibilité d’installer des défibrillateurs dans certains lieux publics de la commune fusionnée. /emu


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus