La RPT-JU ne séduit pas

Certaines propositions de la nouvelle répartition des tâches et des charges entre le canton ...
La RPT-JU ne séduit pas

Certaines propositions de la nouvelle répartition des tâches et des charges entre le canton du Jura et les communes sont critiquées par les associations des maires des trois districts

La RPT-JU suscite les critiques à travers le canton. (Photo: illustration) La RPT-JU suscite les critiques à travers le canton. (Photo: illustration)

Les avis des maires sur la RPT-JU sont pour l’instant sans appel. Le projet de la réforme de la péréquation et de la répartition des tâches et des charges entre le canton du Jura et les communes (RPT-JU) était en consultation jusqu’à fin juin. Il est porté par l’Association jurassienne des communes (AJC) et le canton. En l’état actuel, certaines propositions ne satisfont ni l’Association des maires du district de Delémont (AMDD), ni le Syndicat intercommunal du district de Porrentruy (SIDP), ni le Syndicat des communes des Franches-Montagnes (SCFM). Les points d’achoppement concernent particulièrement l’aide sociale, la petite enfance et les charges de l’enseignement. Les maires estiment aussi que cette RPT-JU est prématurée, alors que les effets de la réforme de la fiscalité des entreprises ne sont pas connus.

Le président de l’Association jurassienne des communes, Michel Brahier, prend acte des inquiétudes émises. L’AJC et l’Etat vont désormais s’atteler à décortiquer les résultats de la consultation, avant d’entamer ensemble des discussions. « Il faudra dégager des lignes, car nous voyons clairement que beaucoup de communes nous demandent, malgré cela, de continuer avec ce projet. Il faut juste que nous prenions la peine de remanier certains dossiers, pour ensuite repartir dans une nouvelle consultation », explique Michel Brahier. Cette RPT-JU n’entrera ainsi vraisemblablement pas en vigueur aussi rapidement qu’escompté. /emu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus