« Favoriser la promotion et la commercialisation du franches-montagnes »

La Confédération, représentée par le vice-directeur de l’OFAG au Marché-Concours, se dit aux ...
« Favoriser la promotion et la commercialisation du franches-montagnes »

La Confédération, représentée par le vice-directeur de l’OFAG au Marché-Concours, se dit aux côtés de ceux qui mettent en valeur le cheval indigène

Vice-directeur de l'Office fédérale de l'agriculture. Adrian Aebi a représenté la Confédération dimanche au Marché-Concours à Saignelégier. Vice-directeur de l'Office fédérale de l'agriculture. Adrian Aebi a représenté la Confédération dimanche au Marché-Concours à Saignelégier.

Une nouvelle fois, la patinoire du Centre de loisirs des Franches-Montagnes a fait le plein, dimanche à Saignelégier, lors de la partie officielle du 116e Marché-Concours national de chevaux. Plusieurs orateurs ont pris la parole à la tribune, dont le vice-directeur de l’Office fédéral de l’agriculture. Adrian Aebi a représenté la Confédération en l’absence d’un membre du Conseil fédéral dans le chef-lieu taignon.

« Si nous rendons hommage au franches-montagnes, nous honorons aussi le travail de ceux qui sont aux côtés des chevaux tous les jours », a déclaré Adrian Aebi. « La Confédération et les cantons seront toujours avec les acteurs de la branche pour les soutenir dans leur engagement résolu en faveur de notre cheval », a-t-il ajouté. Adrian Aebi a encore déclaré que « pas moins de cinquante mesures sont actuellement en cours de réalisation. Chacune d’entre elles partage un seul et unique objectif : favoriser la promotion et la commercialisation du franches-montagnes. Le tout afin de le faire connaître de toutes et de tous ».

Adrian Aebi

Au nom du Gouvernement jurassien, le président Jacques Gerber a fait part de revendications. « Le canton du Jura attend davantage du Haras national par rapport aux préoccupations du marché qui pèsent sur l’évolution des effectifs. Le maintien de la race et des savoir-faire des éleveurs ne pourra finalement être garanti que si les ventes de chevaux s’effectuent avec une plus-value suffisante (…) Nous faisons l’amer constat depuis plusieurs années que le franches-montagnes perd des parts de marché. Cette tendance négative doit être enrayée sans tarder et nous avons besoin du Haras national pour relever ce défi. Le Gouvernement jurassien invite le Conseil fédéral à associer le canton et les éleveurs de notre région aux réflexions qui seront menées pour concevoir les future ordonnance qui doit redéfinir la place du centre de compétences équin d’Avenches ».

Jacques Gerber

Le président du Marché-Concours Gérard Queloz s’est également exprimé, de même que Roland Meyer-Imboden et Monica Péter-Contesse, respectivement président et vice-présidente de la Fédération nationale des costumes suisses, invitée d’honneur de la manifestation. On notera également la présence de l’ancienne conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf, justement présente en costume. /rch


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus