Le Parlement vote la création d'un fonds cantonal pour le climat

Les élus jurassiens ont accepté une motion du député vert Ivan Godat, qui souhaitait la modification ...
Le Parlement vote la création d'un fonds cantonal pour le climat

Les élus jurassiens ont accepté une motion du député vert Ivan Godat, qui souhaitait la modification de la loi sur la circulation routière et l'imposition des véhicules routiers et des bateaux

Le député des Verts Ivan Godat veut la création d'un fonds, qui permettra de dégager des moyens financiers pour la lutte contre le réchauffement climatique, selon le principe du pollueur-payeur (photo : illustration).  Le député des Verts Ivan Godat veut la création d'un fonds, qui permettra de dégager des moyens financiers pour la lutte contre le réchauffement climatique, selon le principe du pollueur-payeur (photo : illustration). 

Pour endiguer le réchauffement climatique, le député des Verts Ivan Godat a demandé au Gouvernement de créer un fonds cantonal pour le climat. Les élus jurassiens ont accepté mercredi cette motion dans un vote très serré, à 29 voix contre 27. Pour Ivan Godat, qui a rappelé l'urgence climatique actuelle, « nous avons la responsabilité de réfléchir et de mettre en place des dispositifs légaux. Notamment en allouant moins de ressources aux routes, et davantage à l'environnement. » Le député des Verts a assuré qu'en Suisse, les voitures de tourisme émettent plus de 11 millions de tonnes de CO2 par an. Ivan Godat entend donc, grâce à cette motion, contraindre le Gouvernement à ajouter une lettre c) à l'article 10 de la loi sur la circulation routière et l'imposition des véhicules routiers et des bateaux. 10% du produit de l'impôt sera affecté à un fonds pour le climat, destiné à financer des mesures additionnelles visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre sur le territoire cantonal. Cela permettra de dégager des moyens financiers pour la lutte contre le réchauffement climatique, selon le principe du pollueur-payeur, et sans hausse de la taxe sur les véhicules.

Si une majorité d'élus a approuvé cette motion, le Gouvernement n'y était pas favorable. David Eray a rappelé que des mesures concrètes pour le climat sont déjà mises en place, et que l'exécutif jurassien privilégie des mesures sectorielles. /cto


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus