Une nouvelle perspective pour devenir propriétaire

Le député PCSI Quentin Haas demande dans un postulat au Gouvernement jurassien d’étudier la ...
Une nouvelle perspective pour devenir propriétaire

Le député PCSI Quentin Haas demande dans un postulat au Gouvernement jurassien d’étudier la faisabilité d’un accès à la propriété semi-privée au sein du parc immobilier de l’Etat. Un modèle déjà sous la loupe de la Confédération

Quentin Haas propose une alternative pour devenir propriétaire dans le Jura. (Photo: archives) Quentin Haas propose une alternative pour devenir propriétaire dans le Jura. (Photo: archives)

Un moyen intermédiaire pour accéder à la propriété immobilière. La Confédération étudie actuellement un modèle qui permet d’acheter un logement pour une durée limitée. L’idée est à l’essai depuis plusieurs années dans un quartier de Berne où des appartements ont été vendus pour 30 ans. Sur cette base, le député PCSI Quentin Haas demande dans un postulat au Gouvernement jurassien d’étudier la faisabilité d’un accès à la propriété semi-privée au sein du parc immobilier de l’Etat.


Des appartements achetés trois fois moins chers

Pour le test en cours à Berne, les appartements ont été vendus pour le tiers du prix. Cela a permis aux acheteurs d’éviter le recours à un montant de fonds propres trop élevé. Une fois les 30 ans écoulés, le logement revient à l’acquéreur initial de l’immeuble. Les familles récupèrent, elles, une partie de leur investissement, soit environ la moitié pour l’exemple bernois. Selon le texte de Quentin Haas, ce modèle a l’avantage de diminuer les coûts mensuels de 10 à 15% par rapport à une location standard, tout en offrant une sécurité de logement. Les acheteurs à durée limitée jouissent également d’une certaine liberté quant à l’aménagement de leur appartement. L’élu de Cornol souhaite donc que le Gouvernement étudie ce modèle pour une partie du parc immobilier de l’Etat jurassien, dont une partie nécessite de toute façon des rénovations énergétiques.

À noter que selon une étude que la Haute école de Lucerne a menée auprès d’un millier de résidents en Suisse, 78% des locataires se disent intéressés par ce modèle. /emu


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus