Arnaques à Boncourt

Le maire de Boncourt invite ses concitoyens à faire attention aux ouvriers qui font du porte-à-porte ...
Arnaques à Boncourt

Le maire de Boncourt invite ses concitoyens à faire attention aux ouvriers qui font du porte-à-porte pour proposer, à des prix défiants toute concurrence, de petits travaux

Des ouvriers ont proposé de faire des travaux sur le toit d'un couple de personnes âgées pour un montant de 5'500 francs. Photo: illustration. Des ouvriers ont proposé de faire des travaux sur le toit d'un couple de personnes âgées pour un montant de 5'500 francs. Photo: illustration.

Attention aux arnaques à Boncourt ! Le maire a publié lundi soir sur Facebook que des personnes mal intentionnées sévissaient dans le village frontalier. En fin de journée, Lionel Maître rentrait chez lui quand il a aperçu deux personnes sur le toit d’une villa. Le véhicule avec des plaques vaudoises, mais surtout l’odeur d’eau de Javel ont interpellé le maire. Il a alors questionné les ouvriers, tous deux étrangers, qui assuraient avoir un permis de travail et avaient été mandatés par les propriétaires pour changer quelques tuiles. De retour chez lui, le maire a appelé la police municipale de Porrentruy et les gardes-frontières pour effectuer un contrôle plus poussé. Vingt minutes plus tard, les ouvriers avaient quitté le chantier en laissant sur place les déchets, mais en encaissant la somme de 5'500 francs.

Par chance, une voisine avait leur carte de visite. Le maire les a alors contactés pour leur demander de faire d’autres petits travaux. Les gardes-frontières ont ensuite pu leur mettre la main dessus. L’entreprise des deux hommes était inscrite au registre du commerce fribourgeois, mais leur permis de travail n’était pas valable dans le canton du Jura. Ils ont alors rendu l’argent et ont été dénoncés pour travail illégal. Au passage, quelques échantillons d’herbe souillée par les produits ont été prélevés pour analyse.

Des cas récurrents

Fin juillet à Boncourt, une autre personne âgée a aussi vécu une mauvaise expérience. Le maire était intervenu pour mettre fin à des travaux aux prix exorbitants réalisés par des personnes sans permis de travail valable. /ncp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus