L'heure de la chasse a bientôt sonné

Dès mercredi, la saison de la chasse sera à nouveau ouverte pour deux mois. Parmi les préoccupations ...
L'heure de la chasse a bientôt sonné

Dès mercredi, la saison de la chasse sera à nouveau ouverte pour deux mois. Parmi les préoccupations principales : la sécurité et la chasse aux sangliers

L’Etat attend des chasseurs qu’ils traquent le sanglier (image : archives). L’Etat attend des chasseurs qu’ils traquent le sanglier (image : archives).

L’heure de la reprise de la chasse approche dans le Jura. La saison générale de deux mois s’ouvre mercredi. Près de 400 chasseurs vont se mettre à l’ouvrage dans les forêts de la région. Le sanglier et la sécurité sont au cœur des préoccupations cette année. 

Traque au sanglier
Le constat n’est pas surprenant  : les dégâts du sanglier en zone agricole restent trop élevés. Aucun quota de prélèvement n’encadre donc les tirs pour cette saison. L’Etat attend des chasseurs qu’ils s’engagent dans la régulation de cette espèce par des traques, et cela jusqu’au dernier jour de février 2020. Le sanglier est déjà chassé à l’affût depuis le 1er juin. 140 bêtes ont été tirées. Un record pour la chasse individuelle. 

Appel à la vigilance
Par ailleurs, la sécurité sera le maître mot de la saison. Le dépérissement du hêtre et le risque accru de chute de branches représentent un réel danger. Selon les autorités, aucune fermeture stricte des massifs n’est toutefois réaliste ou appropriée. Cette option n’a donc pas été retenue. Au final, c’est un appel à la vigilance qui a été lancé aux chasseurs par courrier, avec différents principes de précaution à considérer. 
A noter encore que la population de chevreuils continue d’être stable dans le Jura. Le plan de chasse permet à chaque chasseur le tir d’un mâle et d’une femelle adultes, puis d’un jeune de l’année. Ce plan est inchangé depuis bientôt vingt ans. /rch


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus