Le Parlement jurassien se méfie de la 5G

Le législatif cantonal a accepté jeudi une motion qui demande un moratoire sur le déploiement ...
Le Parlement jurassien se méfie de la 5G

Le législatif cantonal a accepté jeudi une motion qui demande un moratoire sur le déploiement de la 5G dans le Jura

(Photo : archives) (Photo : archives)

Le canton du Jura va introduire un nouveau moratoire sur la 5G. Le législatif cantonal a adopté jeudi par 35 voix contre 20 et 4 abstentions une motion en ce sens du député des Verts Ivan Godat. Le texte demande un gel du déploiement « au moins jusqu'à la publication » d'une étude d'impact de l'Office fédéral de l'environnement - qui est attendue d'ici à la fin de l'année – et à « la levée des doutes quant aux risques sanitaires de cette technologie ». Le Gouvernement jurassien appellait au rejet de la motion, notamment parce que le sujet de la 5G relève de la compétence de la Confédération et non des cantons. Il n'a pas été suivi par le plénum qui a priviliégié le principe de précaution.

Le canton du Jura avait déja décrété un moratoire sur la 5G en avril dernier avant de le lever en juin après avoir reçu des précisions de la part de la Berne fédérale.

Le résumé des débats avec Emilie Muhmenthaler

Analyse des débats

Le terme qui est le plus souvent revenu dans les débats est celui du principe de la précaution. Il n’y pas lieu de faire preuve d’empressement, face à une technologie dont les effets potentiellement néfastes ne sont pas connus. Les députés qui ont accepté la motion souhaitent donc attendre les conclusions scientifiques avant d’aller plus loin dans ce dossier. Plus prosaïquement, c’est la position du PDC en faveur de la motion qui a fait basculer la majorité. Cette problématique étant aussi très émotionnelle actuellement, les élus ont voulu montré que la protection de la population jurassienne, qu’ils représentent, devait passer avant les intérêts économiques. Le Parlement a donc surtout voulu adresser un message de soutien à ses concitoyens. Vox populi, vox Dei, comme le disait les Romains, cela semble encore vrai aujourd’hui.

La réaction du ministre de l'environnement David Eray

Co-signataire de la motion, Erica Hennequin veut mettre la pression sur la Confédération

Le Collectif citoyen JURA NON 5G a fait part de sa gratitude envers les députés jurassiens par le biais d’un communiqué transmis jeudi après-midi. Il attend désormais du Gouvernement qu’il soutienne le texte auprès de la Confédération. Le collectif tient encore à préciser que le groupe de travail fédéral n’a pas pour mission d’étudier les effets de la 5G sur la santé et le vivant, alors que les normes actuelles se basent uniquement sur des critères « techniques, économiques et d’exploitation ». Selon lui, il n’y aura aucune levée des doutes quant aux risques sanitaires sur cette technologie quand les conclusions dudit rapport sortiront. /fco-emu

Des membres du Collectif citoyen JURA NON 5G s'étaient rassemblés devant l’Hôtel du Parlement mercredi matin. Des membres du Collectif citoyen JURA NON 5G s'étaient rassemblés devant l’Hôtel du Parlement mercredi matin.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus