L’arbre de retour au milieu du champ

Planter des rangées d’arbres entre des cultures devrait apporter bien des solutions, selon ...
L’arbre de retour au milieu du champ

Planter des rangées d’arbres entre des cultures devrait apporter bien des solutions, selon un projet d’agroforesterie approuvé dernièrement par l’Office fédéral de l’agriculture

Exemple de mesure d'agroforesterie. Photo: Johanna Schoop d'AGRIDEA. Exemple de mesure d'agroforesterie. Photo: Johanna Schoop d'AGRIDEA.

L’arbre pourrait retrouver sa place au milieu des cultures. Un projet intercantonal en agroforesterie a été validé dernièrement par l’Office fédéral de l’agriculture. Le Jura et le Jura bernois, au travers de la Fondation rurale interjurassienne, en font partie. Dès le 1er janvier 2020, environ 140 exploitations dans toute la Suisse vont tester différentes mesures, par exemple, la plantation de lignées d’arbre entre des bandes de céréales. Le test durera 8 ans et sera soutenu par la Confédération à hauteur de 9 millions de francs.

Explications de Victor Egger, responsable de la station arboriculture à la FRI

L’arbre, un nouveau revenu

D’autres pays, comme la France, ont déjà mis en pratique les outils de l’agroforesterie. La plantation d’arbres permet aux cultures, soumises à de fortes chaleurs, de profiter de l’ombrage, de freiner l’érosion après des pluies diluviennes ou encore de favoriser la biodiversité. L’arbre peut devenir aussi un nouveau revenu grâce à la production fruitière, à un bois d’œuvre, ou à un bois-énergie. Des arbustes peuvent même servir en fin de saison d’affouragement pour le bétail. A la fin du test, si les mesures semblent pertinentes, elles seront intégrées à la Politique agricole. /ncp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus