Les Jurassiens devront se serrer la ceinture

Le Gouvernement cantonal a présenté mercredi matin plusieurs propositions pour limiter la casse ...
Les Jurassiens devront se serrer la ceinture

Le Gouvernement cantonal a présenté mercredi matin plusieurs propositions pour limiter la casse financière au budget de l’an prochain suite au refus du peuple de reporter la baisse fiscale

Image d'illustration. (Photo : BNS) Image d'illustration. (Photo : BNS)

Le Gouvernement jurassien serre les cordons de la bourse. Il a annoncé ce matin plusieurs amendements au budget cantonal de l’an prochain pour compenser le manque à gagner de 2 millions de francs et respecter le frein à l’endettement.

L’exécutif cantonal a dû revoir sa copie après le refus du report de la baisse fiscale par la population jurassienne le 20 octobre dernier. Il transmet donc des propositions au Parlement pour des économies globales de 3,2 millions de francs.

Le délai était court pour le Gouvernement, qui a bouclé ces propositions en onze jours, entre la votation populaire et fin octobre. En tenant compte de ces propositions, le budget de l’an prochain présente un déficit de 3,29 millions de francs. 

Les principales diminutions exprimées en net pour l’État dans le compte des résultats :

  • 722'000 francs pour les subsides en faveur des réductions pour les primes d’assurance maladie. Par rapport à l’option retenue initialement par le Gouvernement, les contributions notamment en faveur des enfants diminuent de 80 francs à 60 francs (contre 50 francs aujourd'hui). Celle des jeunes adultes, pour sa part, est réduite de 180 francs à 160 francs. Le Gouvernement renonce ainsi à anticiper le subventionnement plus élevé qui interviendra dès 2021 au niveau fédéral. L'adaptation se fera en deux temps et non un seul comme prévu.
  • 356'000 francs de charges en personnel suite à l’augmentation d’une leçon (24 périodes par semaine) pour les enseignants du CEJEF dont le pensum actuel à 100% est de 23 périodes.
  • 300'000 francs pour les prestations d’intérêt général à l’Hôpital du Jura. Le service de secours ou la formation des médecins sont notamment concernés.
  • 300'000 francs pour l’élevage du bétail.
  • 180'000 francs pour la coopération au développement (versée à la Fédération interjurassienne de coopération et de développement).

La commission de gestion et des finances doit maintenant examiner ces propositions. Elle a tenu sa première séance ce mercredi matin. Le Parlement se prononcera sur le contenu du budget le 18 décembre prochain. /mmi-comm

Entretien avec Jacques Gerber, président du Gouvernement jurassien


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus