Harcèlement sexuel : pas de chiffres jurassiens, mais de la prévention

La députée CS-POP Tania Schindelholz souhaitait connaître la situation dans le Jura après ...
Harcèlement sexuel : pas de chiffres jurassiens, mais de la prévention

La députée CS-POP Tania Schindelholz souhaitait connaître la situation dans le Jura après la parution de l’étude d’Unia au sujet des apprentis victimes du phénomène en Suisse

Le Jura ne dispose pas de statistiques cantonales sur le harcèlement sexuel lors de l'apprentissage (image d'illustration ldd). Le Jura ne dispose pas de statistiques cantonales sur le harcèlement sexuel lors de l'apprentissage (image d'illustration ldd).

Un tiers des apprentis en Suisse a déjà vécu une situation de harcèlement sexuel. C’est une enquête menée par la jeunesse Unia qui l’a révélé en août dernier. Ce chiffre a interpellé la députée Tania Schindelholz. L’élue CS-POP a déposé une question écrite pour demander ce qu’il en était dans le Jura. L’Etat a répondu qu’il n’existait pas de statistiques cantonales, mais que les dénonciations étaient très rares.

Si le sujet est souvent tabou, le phénomène de harcèlement sexuel lors de l’apprentissage est toutefois connu dans le Jura, mais dans une proportion plus faible que les chiffres articulés par Unia. Côté prévention, l’Etat note que tous les jeunes reçoivent une information et de la documentation, notamment pour s’adresser aux ressources adéquates selon la situation vécue. Toutes les écoles postobligatoires du Jura disposent au minimum d’une infirmière scolaire et d’un médiateur. Le responsable du suivi et de la qualité de l’apprentissage, puis le responsable de la structure d’encadrement individuel au sein du Service de la formation postobligatoire, font aussi partie des personnes ressources. Sans oublier les partenaires externes, où figure par exemple la Police cantonale. Quant à la déléguée à l’égalité, elle possède une permanence pour être à l’écoute et apporter des conseils. Elle mènera d’ailleurs une campagne de sensibilisation sur le harcèlement l’an prochain auprès des entreprises et de la population.

A noter qu’en cas d’infraction, le canton peut retirer l’autorisation de former à une entreprise incriminée. /rch-Parl.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus