Léger bénéfice au budget 2020 à Delémont

L’exécutif de la capitale jurassienne a puisé 3,3 millions de francs pour présenter un budget ...
Léger bénéfice au budget 2020 à Delémont

L’exécutif de la capitale jurassienne a puisé 3,3 millions de francs pour présenter un budget à l’équilibre ce mardi. Le Conseil de ville se prononcera mi-décembre

Photo : illustration, BNS. Photo : illustration, BNS.

Un très léger bénéfice pour le budget 2020 de Delémont. La capitale jurassienne a présenté ce mardi un excédent de revenus pour la sixième année consécutive. Il atteint 4'480 francs, ce qui représente 0,004% des revenus. Les charges atteignent 111,275 millions de francs et les revenus se montent à 111,279 millions. La quotité d’impôts restera inchangée l'an prochain, à 1,9 point. Elle est maintenue ainsi depuis 2016 tel que l'exécutif s’est engagé à le faire sur toute la législature. 


Puiser dans les provisions

Le Conseil communal a dû composer avec une baisse des recettes de 2,55 millions de francs liée à la Réforme fiscale et financement de l’AVS (RFFA). L’exécutif delémontain a puisé 3,3 millions de francs dans deux fonds de provisions, le fond sur les impôts et le fond conjoncturel, pour limiter la casse et présenter un budget à l’équilibre.

« Il ne reste presque rien » dans les provisions, précise Damien Chappuis, maire de Delémont. Pour les années à venir, « nous agirons par le biais de la députation delémontaine au Parlement jurassien », ajoute-t-il. Il souhaite en effet que la nouvelle répartition des tâches et des charges entre le canton du Jura et les communes entre en vigueur au plus tard au 1er janvier 2021. « Sinon, il sera nécessaire de répercuter certaines charges, notamment la RFFA, sur les exercices suivants », exprime encore Damien Chappuis.


Des investissement conséquents

Les investissements inscrits au budget 2020 se montent à 30 millions de francs. Parmi les projets principaux se trouvent le secteur « Gare Sud », la Place Roland-Béguelin, la réalisation des terrains synthétiques aux Pré-Roses et la rénovation du Gros-Seuc. L’importance de ces investissements impliquera une hausse de la dette pour la commune.

Entretien avec Damien Chappuis

La parole au législatif

Les 18,8 nouveaux postes dans l’administration communale delémontaine, acceptés par le Conseil de ville en octobre 2018 et contestés par un référendum du PDC l'été dernier, sont pris en considération dans ce budget 2020. L’équivalent de 17 d'entre eux ont d’ailleurs déjà été pourvus. Le budget 2020 sera soumis au Conseil de ville delémontain le 16 décembre prochain. /mmi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus