« L’industrie jurassienne a besoin de la 5G »

La Chambre de commerce et d’industrie du Jura souligne l’importance de cette technologie. La ...
« L’industrie jurassienne a besoin de la 5G »

La Chambre de commerce et d’industrie du Jura souligne l’importance de cette technologie. La 5G permet une meilleure transmission des données, élément déterminant pour les acteurs de l’économie

Pierre-Alain Berret évoque l'importance de la technologie 5G pour les entreprises jurassiennes. Pierre-Alain Berret évoque l'importance de la technologie 5G pour les entreprises jurassiennes.

« La 5G fait partie des conditions-cadre dont les entreprises ont besoin » : c’est ce qu'affirme Pierre-Alain Berret, directeur de la Chambre de commerce et d’industrie du Jura (CCIJ). Sans la nouvelle technologie, le développement de certaines entreprises pourrait être limité. La 5G, parfois décriée ces derniers temps pour ses risques sanitaires éventuels, permet la transmission rapide et fiable de données, un élément déterminant dans l’économie jurassienne. En effet, selon Pierre-Alain Berret, « il y a toute une série de développements, notamment dans l’industrie, qui nécessitent la 5G ». 


Plusieurs domaines concernés

A l’heure de la transformation digitale, la technologie 5G s’avère importante dans plusieurs domaines, d’après la CCIJ. Les entreprises qui vendent des machines à l’étranger sont notamment concernées, étant donné qu’elles procèdent à des mises à jour ou supervisent à distance. Cela exige une transmission de données fiable et efficace. La 5G sera également nécessaire pour les véhicules autonomes ou encore dans le secteur médical. Les opérations à distance requièrent des transmissions efficaces, sans délai, faute de quoi la santé des patients peut être mise en danger.


L’exemple de Willemin-Macodel

Dans un entretien accordé au magazine de la CCIJ « Entreprendre », le directeur général adjoint de Willemin-Macodel, Olivier Hägeli, souligne l’importance de la 5G. « Nous avons besoin de suffisamment de bande passante pour que les données arrivent au bon moment au bon endroit (à l'étranger) », dit-il. Il soutient encore qu’un « temps de latence trop long peut provoquer des problèmes et même des arrêts dans la production ». 


« Ne pas passer en force »

Pierre-Alain Berret affirme encore que la CCIJ n’entend pas « passer en force ». Il y a un peu plus d’un mois, le Parlement jurassien a accepté une motion pour l’introduction d’un moratoire sur cette technologie. Le texte demande que les doutes soient levés quant aux risques sanitaires de la 5G. A l’heure où certaines voix inquiètes s’élèvent, la CCIJ se montre respectueuse et estime que le paramètre sanitaire est important et à prendre en compte. La décision de déployer la nouvelle technologie 5G relève de la compétence de la Confédération. /mle

Entretien avec Pierre-Alain Berret


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus