Holà au stationnement à tout va

Le Gouvernement jurassien a transmis au Parlement un projet de révision de la loi sur le stationnement ...
Holà au stationnement à tout va

Le Gouvernement jurassien a transmis au Parlement un projet de révision de la loi sur le stationnement afin de limiter son emprise au sol

 Les nouvelles constructions immobilières devront dorénavant proposer une offre de stationnement « adéquate ». (Image d'illustration) Les nouvelles constructions immobilières devront dorénavant proposer une offre de stationnement « adéquate ». (Image d'illustration)

On ne parle plus de stationnement « suffisant » mais de stationnement « adéquat ». Simple toilettage lexical ? Non, le projet de modernisation de la législation sur le stationnement transmis par le Gouvernement jurassien au législatif traduit un changement d’approche. On s’inquiétait hier de disposer d’un nombre suffisant de places de stationnement, on se soucie aujourd’hui de l’espace qu’elles ont tendance à avaler afin de protéger les surfaces agricoles de ce grignotage urbain. La « suffisance » s’imposait comme un plancher, les nouveaux termes instaurent désormais un plafond raisonnable à ne pas dépasser.


Construire en hauteur au-delà de 1'800 m2

En d’autres termes, oui au stationnement mais pas n’importe comment, « il s’agit de veiller à ce que l’offre en stationnement des nouvelles constructions soit correctement dimensionnée », pose l’Etat dans un communiqué. Selon le projet de l’exécutif, dans la droite lignée d’une motion acceptée par le Parlement jurassien le 28 octobre 2015, les parkings aménagés en surface ne pourront dorénavant pas dépasser 1'800 m2. « L’éventuel surplus devra être construit en ouvrage (infrastructure à plusieurs niveaux) », précise le Gouvernement. Afin de limiter l’emprise au sol, la révision de la loi préconise donc de construire en hauteur plutôt que s’étaler. /comm+jpi


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus