Le Parlement veut réfléchir à un « Optima » des recettes

Le législatif a adopté à une voix près une motion du député PCSI Philippe Eggertswyler qui ...
Le Parlement veut réfléchir à un « Optima » des recettes

Le législatif a adopté à une voix près une motion du député PCSI Philippe Eggertswyler qui demande que le Parlement soit associé à la recherche de solutions pour augmenter les recettes du canton

Le Parlement a accepté la motion par 28 voix contre 27 et 2 abstentions. Le Parlement a accepté la motion par 28 voix contre 27 et 2 abstentions.

Le programme « Optima » visait à faire des économies. Pour améliorer la santé des finances cantonales, il est désormais temps de plancher sur des mesures pour l'augmentation des recettes selon les députés. Le Parlement a accepté ce mercredi par 28 voix contre 27 et 2 abstentions une motion du député PCSI Philippe Eggertswyler qui demande que les parlementaires soient associés à la réflexion d’un plan d’augmentation des recettes. « L’exercice a déjà été fait quelques années en arrière avec Optima. Tout le monde s’était mis autour de la table pour des mesures d’économies. Aujourd’hui, il est important de faire l’inverse. Il faut arrêter les plans d’austérité et faire des plans de relance », défend l’élu de Porrentruy.

Philippe Eggertswyler : « Il faut arrêter l'austérité et faire des plans de relance »

Si le Gouvernement déplore effectivement une stagnation des recettes et juge l’idée de base « louable », il estime que ce travail est déjà en cours de réalisation. « Nous avons déjà des groupes qui y travaillent, notamment dans le cadre de « repenser l’Etat ». J’aurais apprécié que l’on nous donne des idées plus précises pour nous aider parce que, dans le fond, on n’a rien entendu de neuf à la tribune », tacle le ministre des finances Martial Courtet. « Je crois justement que la population nous a élus, nous politiciens, pour nous saisir de la situation. Ce n’est pas seulement aux services de l’Etat et au Gouvernement de le faire, j’ai aussi envie d’être associé à cela », a rétorqué Philippe Eggertswyler lors d’un deuxième passage à la tribune qui a contribué à faire basculer le vote. Le groupe PDC, qui avait pourtant fait part de son opposition à la motion par la voix de sa cheffe de groupe Anne Roy, n’a d’ailleurs pas suivi unanimement la position du Gouvernement et du ministre démocrate-chrétien des finances.

Martial Courtet : « Si des recettes miracle existaient, on les aurait déjà mises en place »

« Si des recettes miracles existaient, ça fait longtemps qu’on les aurait mises en place. Nous avons des chefs de service qui sont compétents avec du personnel qui travaille. C’est avec une suite de petits pas très concrets que l’on parvient à améliorer une situation, pas seulement en jetant des grandes idées qui, au niveau économique ou financier, ne seront pas forcément applicables », n’en démord pas Martial Courtet. Il faudra encore définir les modalités de cette vaste table ronde avant de voir éclore, un jour peut-être, un programme Optima version recettes. /jpi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus