Un tableau de l’élevage chevalin dans le Jura

Le rapport 2019 édité par le Service cantonal jurassien de l’économie rurale montre, notamment ...
Un tableau de l’élevage chevalin dans le Jura

Le rapport 2019 édité par le Service cantonal jurassien de l’économie rurale montre, notamment, une nouvelle baisse du nombre de naissances de poulains

Le nombre de naissance de poulains a une nouvelle fois baissé l’an dernier après avoir connu une embellie en 2018 (photo : jura.ch) Le nombre de naissance de poulains a une nouvelle fois baissé l’an dernier après avoir connu une embellie en 2018 (photo : jura.ch)

Une bonne nouvelle qui n’a pas duré pour les chevaux de la race franches-montagnes. Le nombre de naissance de poulains a une nouvelle fois baissé l’an dernier après avoir connu une embellie en 2018. Il a diminué de 7,5% dans le Jura et de 7,7% en Suisse, selon le rapport sur l’élevage chevalin qui vient de paraître. La baisse est encore plus inquiétante pour les demi-sang : moins 27% tant pour le Jura que pour la Suisse. Des mesures drastiques s’imposeraient donc redresser la barre, notamment au niveau de la protection à la frontière et de la promotion. Le rapport montre également qu’une septantaine d’équidés ont transité l’an dernier par la liste des chevaux à vendre. Une quarantaine de chevaux ont trouvé preneur par ce biais. Le prix moyen se situe à 7'750 environ contre 7'500 francs en 2018. La Suisse reste le plus grand marché avec 58% derrière la France avec 22%. L’équitation arrive en tête des principales utilisations dans 64% des cas contre 18% pour l’attelage/équitation et 6% pour l’attelage. /comm-fco


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus