Delémont affine son plan de crise

Le Conseil communal a communiqué cet après-midi différentes dispositions pour informer au mieux ...
Delémont affine son plan de crise

Le Conseil communal a communiqué cet après-midi différentes dispositions pour informer au mieux la population mais aussi soutenir l’économie locale face à la crise engendrée par le coronavirus

La Ville de Delémont tente d'assurer au mieux les services à la population en période de crise. La Ville de Delémont tente d'assurer au mieux les services à la population en période de crise.

La Ville de Delémont affine son plan de crise sanitaire avec la mise en place de différentes mesures pour répondre à des attentes de la population. Les services de la mairie ont d’ailleurs reçu beaucoup de questions en tout genre ces derniers jours. Une foire aux questions va donc prochainement être instaurée sur le site de la commune delémontaine pour apporter un maximum de réponses. Mais l’idée est aussi d’organiser au mieux la vie de la commune pendant cette période particulière.

  • Tout d’abord envers les personnes les plus à risques, les 65 ans et plus. Les quelques 2’800 Delémontains dans cette tranche d’âge seront tous contactés par téléphone ces prochains jours afin de sonder leurs besoins, se renseigner s’ils sont isolés ou disposent d’une aide de proches. Un appel est lancé aux bénévoles afin de les aider.
  • Une plateforme d’entraide va aussi voir le jour sur le site de la commune. Si vous êtes restaurateurs, commerçants, que vous proposez des services, vous pouvez vous y inscrire. Les habitants, eux, sauront ainsi de quoi ils peuvent disposer.
  • Le Conseil communal fait également un geste en faveur de l’économie locale par le biais des loyers pour lesquels la ville est propriétaire des bâtiments. Les institutions culturelles et sportives et commerces sont exemptés de loyer pour le mois d’avril tandis que celui du mois de mars leur sera remboursé. En revanche, cette disposition ne vaut pas pour les particuliers.

Les services publics delémontains s’adaptent aussi à cette période de crise.

  • Alors que les guichets sont globalement fermés au public, tout se passe donc par téléphone. Cela vaut, par exemple, pour l’agence AVS et l’office de chômage qui reçoit ces derniers temps beaucoup de questions en raison de la situation économique délicate.
  • La maison de l’enfance assure toujours des gardes destinées en priorité au personnel soignant, social ou services d’urgences. D’autres corps de métiers peuvent y prétendre en fonction des places, c’est en l’occurrence le canton qui centralise les demandes.
  • Les services industriels assurent, eux, les opérations essentielles et d’urgences tout comme l’approvisionnement en énergie qui est sécurisé et garanti. En revanche, ils ne procèdent plus aux déplacements à domicile pour des opérations de type relevé de compteurs.
  • Le ramassage des déchets est également assuré.
  • Le service des bus sera allégé dès jeudi, hormis vers l’hôpital, après une grosse chute de la fréquentation.
  • Les chantiers pour lesquels la commune est maître d’ouvrage ont tous été arrêtés, dont celui du Gros-Seuc. Les autres, notamment celui du Théâtre du Jura, relève de la compétence du canton qui a rappelé dernièrement qu’il pouvait ordonner des fermetures en cas de non-respect des règles d’hygiène en vigueur. /comm+jpi


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus