25 infractions aux règles sanitaires constatées ce week-end

Malgré une météo qui invitait aux sorties, la population jurassienne a globalement bien joué ...
25 infractions aux règles sanitaires constatées ce week-end

Malgré une météo qui invitait aux sorties, la population jurassienne a globalement bien joué le jeu selon la police cantonale

La brigade équestre de la police jurassienne était notamment sur le terrain pour ce premier week-end de grand beau temps. (Photo : Police JU) La brigade équestre de la police jurassienne était notamment sur le terrain pour ce premier week-end de grand beau temps. (Photo : Police JU)

Difficile de résister à l’envie d’aller prendre l’air ce week-end sous un soleil radieux. Encore plus difficile en période de pandémie quand le « Restez chez vous » reste une recommandation insistante, à défaut d’un impératif. Si sortir de chez soi n’est pas interdit, il faut néanmoins respecter les directives sanitaires en vigueur. C’est pourquoi la police cantonale jurassienne avait renforcé son dispositif pour ce premier week-end de grand beau temps. Pas moins de 10 patrouilles, soit 25 agents en vélo, à pied, en véhicules ou à cheval, ont sillonné ces deux derniers jours les chemins ruraux, lieux touristiques, routes et forêts.


L'étang de la Gruère particulièrement fréquenté dimanche

« La population jurassienne a plutôt bien joué le jeu », souligne la police par la voix de son responsable communication Daniel Affolter. Les agents ont tout de même sanctionné 25 infractions (23 amendes et 2 dénonciations au Ministère public). Evidemment c’est plus que d’habitude, mais à l’échelle du canton cela reste des chiffres « raisonnables » aux yeux des gendarmes. La grande majorité de ces verbalisations visaient des rassemblements de plus de cinq personnes qui sont interdits. Le lieu le plus prisé reste l’étang de la Gruère à Saignelégier. L’affluence y était plutôt correcte le samedi, mais la police a constaté dimanche la présence de nombreux touristes venant notamment d’autres cantons. Les rives du Doubs, à l’inverse, sont restées relativement calmes.


Réflexion en cours pour durcir ou non le dispositif

Après ce week-end qui avait valeur de premier test, une réflexion est en cours pour savoir s’il faut durcir ou non le dispositif, comme par exemple fermer certains lieux au public, pour les semaines à venir. La police jurassienne a, par ailleurs, verbalisé une douzaine d’automobilistes et motards en net excès de vitesse. Elle réitère son appel à la prudence et rappelle qu’un accident risquerait de surcharger le système de santé déjà fortement mobilisé par le Covid-19. /jpi


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus