Près de 80 verbalisations durant le week-end pascal

La police cantonale jurassienne a été massivement mobilisée de vendredi à lundi pour faire ...
Près de 80 verbalisations durant le week-end pascal

La police cantonale jurassienne a été massivement mobilisée de vendredi à lundi pour faire respecter les règles de lutte contre le Covid-19 et a constaté 77 infractions

Les charmes de l'étang de la Gruère attirent malgré la fermeture du site (photo : Georges Henz). Les charmes de l'étang de la Gruère attirent malgré la fermeture du site (photo : Georges Henz).

Les règles de lutte contre le coronavirus ont été « globalement bien respectées » durant le week-end de Pâques. C’est le bilan dressé mardi matin par la police cantonale jurassienne dans un communiqué. Elle fait tout de même état de 77 infractions aux mesures émises par les autorités fédérales et cantonales. Près de la moitié des verbalisations ont été signifiées autour de l’étang de la Gruère. Le site a été fermé par les autorités cantonales. Malgré cela, 33 infractions ont été constatées. Des sanctions ont également été prises pour le non-respect de la distance sociale de deux mètres et le regroupement de plus de cinq personnes. La police jurassienne a engagé d’importants moyens durant les fêtes de Pâques. Près de 40 agents ont été mobilisés chaque jour pour veiller aux respects des règles de lutte contre le Covid-19.

Damien Rérat, commandant de la police jurassienne : « Des chiffres raisonnables »

Aussi des infractions routières

Les policiers ont aussi eu pour mission de limiter les comportements à risque sur la route. Les contrôles du week-end ont débouché sur sept amendes et trois dénonciations au Ministère public. Un automobiliste a notamment été pincé à 119km/h entre Glovelier et Saulcy, sur un tronçon limité à 80km/h. Si la police jurassienne fait état, « globalement, d’un bon respect des mesures de protection », elle relève que les motards ont été nombreux sur les routes de la région. « Mais on doit avouer que, pour l'instant, c'est gérable », confie le commandant de la police jurassienne, Damien Rérat. Il rappelle néanmoins qu'un motard s'est blessé ce lundi entre St-Ursanne et Les Rangiers. Hormis les recommandations et les contrôles, la police cantonale ne peut pas faire beaucoup plus pour inciter les motards à laisser leurs engins au garage. « La réponse est claire, interdire tout ou partie des motards sur notre territoire est une compétence fédérale, les cantons ne peuvent pas le faire », rappelle Damien Rérat. La police souligne cependant qu’il faut poursuivre l’effort de lutte contre le Covid-19 en restant chez soi et en ne sortant que pour une raison impérieuse. /comm-msc

« Nous ne pouvons pas interdire les motards »


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus