Retour à l’école : pas de notes et trois scénarios envisagés

Dans l’attente des orientations du Conseil fédéral sur les mesures d’hygiène à appliquer à ...
Retour à l’école : pas de notes et trois scénarios envisagés

Dans l’attente des orientations du Conseil fédéral sur les mesures d’hygiène à appliquer à l’école dès le 11 mai, le Gouvernement jurassien a échafaudé plusieurs plans

Les enfants retrouveront-ils leur classe tous en même temps ou par groupe ? Le Gouvernement attend les orientations du Conseil fédéral. (Photo: LDD) Les enfants retrouveront-ils leur classe tous en même temps ou par groupe ? Le Gouvernement attend les orientations du Conseil fédéral. (Photo: LDD)

Les familles avec enfants et les enseignants attendent encore beaucoup de réponses sur la reprise de l’école obligatoire prévue le 11 mai. Notamment sur les modalités d’organisation, la façon d’agencer les locaux et les classes dans les meilleures conditions sanitaires possibles. Le Conseil fédéral donnera des orientations la semaine prochaine. Pour le Gouvernement jurassien, il est donc urgent d’attendre. « On ne va pas organiser l’école de la même manière s’il faut respecter deux mètres de distance entre chaque élève », illustre le ministre jurassien de la formation, Martial Courtet, qui assure que ses services ont échafaudé plusieurs scénarios.

Martial Courtet : « Les demi-classes ? Une piste clairement étudiée »

« Le premier est celui d’une rentrée des classes plus ou moins normale avec des distances de moins de deux mètres. La deuxième hypothèse est justement celle de ces deux mètres qui demande des efforts d’organisation. Et on se prépare aussi à une éventuelle poursuite de l’enseignement à distance », énumère Martial Courtet. Au vu du contexte actuel, le ministre reconnaît que l’hypothèse de recourir à des « demi-classes » avec un groupe d’élèves le matin et un autre l’après-midi est « l’une des pistes très clairement étudiées ».

« Ne pas ajouter de pression avec les notes »

Les élèves ne seront plus notés d’ici les grandes vacances

L’autre défi, pédagogique celui-ci, sera d’assurer une bonne transition avec l’année suivante. Pour cela, les élèves ne seront plus notés d’ici les grandes vacances a annoncé ce matin le ministre de la formation. « La situation est tellement perturbée que procéder à des évaluations notées n’aurait pas beaucoup de sens. On va privilégier les évaluations formatives pour préparer au mieux cette volée 2020 pour la suite. On ne veut pas rajouter de pression avec les notes. C’est une rentrée qui est prévue en douceur ». /jpi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus