Les présidents des Chambres fédérales à l’écoute des manifestations de la région

Isabelle Moret, présidente du Conseil national, et Hans Stöckli, à la tête des Etats ont rencontré ...
Les présidents des Chambres fédérales à l’écoute des manifestations de la région

Isabelle Moret, présidente du Conseil national, et Hans Stöckli, à la tête des Etats ont rencontré ce jeudi les organisateurs du Marché-Concours et du Chant du Gros, ainsi que le président de Jura tourisme

Gilles Pierre, Gérard Queloz et Frédéric Lovis (de gauche à droite) se sont entretenus avec les présidents des deux Chambres fédérales, en visite dans le Jura. Gilles Pierre, Gérard Queloz et Frédéric Lovis (de gauche à droite) se sont entretenus avec les présidents des deux Chambres fédérales, en visite dans le Jura.

Les deux présidents des Chambres fédérales ont terminé ce jeudi leur visite de deux jours dans le Jura. Isabelle Moret, première citoyenne du pays, et Hans Stöckli, président du Conseil des Etats font le tour d’une dizaine de cantons suisses pour évaluer les effets et la gestion de la pandémie. Après le Tessin, puis la Vallée de Delémont mercredi, ils se sont rendus dans les Franches-Montagnes à la rencontre de plusieurs acteurs de l’événementiel et du tourisme. Les deux élus fédéraux se sont notamment entretenus avec Gilles Pierre, le directeur du Chant du Gros.

Gilles Pierre : « C’était plutôt un honneur de les recevoir, et de pouvoir leur exprimer les doutes, les craintes qu’on a par rapport à ce virus ».

Dans la matinée, Isabelle Moret et Hans Stöckli ont visité la halle-cantine du Marché-Concours à Saignelégier pour y rencontrer Gérard Queloz, président du comité organisateur de l’événement, et Frédéric Lovis, le président de Jura Tourisme.

Gérard Queloz : « Le Marché-Concours tourne avec un budget de 1,2 millions environ…c’est autant de prestations qui ne vont pas retomber dans l’escarcelle de nos différents fournisseurs ». Frédéric Lovis : « Le tourisme arrive gentiment dans le canton du Jura… mais cette période [mars-mi-juin] qui a été néfaste n’est pas rattrapable ».

Ce tour du Jura s’est conclu jeudi après-midi par une visite à la Clinique Le Noirmont, où Isabelle Moret et Hans Stöckli ont rencontré des délégués de l’institution. /vja


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus