La police passe de plus en plus de temps à encadrer les manifestations

D’après des chiffres présentés par le Gouvernement jurassien, il y a de plus en plus de forces ...
La police passe de plus en plus de temps à encadrer les manifestations

D’après des chiffres présentés par le Gouvernement jurassien, il y a de plus en plus de forces investies par la police pour surveiller les rassemblements

La police jurassienne a eu fort à faire en 2019. (Photo : illustration / Georges Henz). La police jurassienne a eu fort à faire en 2019. (Photo : illustration / Georges Henz).

Les engagements de la police en lien avec différentes manifestations sont en nette augmentation dans le Jura. C’est ce qui ressort de la réponse du Gouvernement jurassien à une question écrite du député UDC Didier Spies. La hausse était déjà significative entre 2017 et 2018, elle l’a été encore davantage entre 2018 et l’an dernier.


Les manifestations pour le climat y sont pour beaucoup

Le nombre d’heures investies par la police pour encadrer les manifestations a plus que doublé entre 2018 et l’an dernier. La hausse est de 144% pour être précis. Les agents jurassiens ont passé 364 heures d’engagement dans le cadre de rassemblements l’an dernier, contre 149 une année auparavant. Cela s’explique notamment par les manifestations pour le climat qui ont monopolisé 35 policiers pour 144 heures de travail l’an dernier à elles seules, alors qu’il n’y avait eu aucun engagement en 2018 dans ce cadre-là. Les manifestations culturelles et politiques ont également sollicité davantage de forces policières l’an dernier qu’une année auparavant, d’après les chiffres avancés par le Gouvernement jurassien.A noter que les appuis aux autres cantons représentent toutefois la part prépondérante des engagements de la police cantonale lors de manifestations, avec environ 780 heures l’an dernier. /mle


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus