Un jubilé au goût particulier pour Jura Tourisme

L’association fête cette année ses 30 ans dans le contexte particulier de la crise sanitaire ...
Un jubilé au goût particulier pour Jura Tourisme

L’association fête cette année ses 30 ans dans le contexte particulier de la crise sanitaire

Jura Tourisme fête trois décennies d'existence en 2020 (photo : archives). Jura Tourisme fête trois décennies d'existence en 2020 (photo : archives).

Trois décennies d’existence, mais de nombreux défis à relever. Jura Tourisme célèbre cette année ses 30 ans. Un jubilé qui intervient alors que la branche est fortement bouleversée par la crise sanitaire. Si l’heure n’est pas forcément à la fête, les responsables ont tenu à marquer le coup. Ils ont organisé jeudi soir un petit événement à La Caquerelle.

Depuis 1990, les missions de la Fédération jurassienne du tourisme, qui est devenue entre-temps Jura Tourisme, ont bien évolué. Selon le premier directeur de l’organisme, Michel Beuret, il a fallu au départ fédérer les régions et organiser les bureaux d’accueil. La promotion occupait également un pan important des activités avant que cet aspect ne soit progressivement pris en charge par la destination Jura & Trois-Lacs. L’association a aussi dû s’adapter à la digitalisation du tourisme.

Michel Beuret nous explique comment est née Jura Tourisme

Si les missions ont évolué avec le temps, l’actuel directeur de Jura Tourisme, Guillaume Lachat, estime que la motivation première des touristes n’a pas changé. La nature, la mobilité douce et les villes historiques sont toujours des éléments qui attirent les visiteurs dans la région. Par contre, « la manière de consommer diffère. La balade en randonnée ne suffit plus en elle-même. Il faut pouvoir amener un côté expérience, un contact avec la population locale, le goût des produits du terroir », souligne le responsable.

À l’avenir, la région peut encore améliorer son attractivité, mais il ne faut pas non plus voir trop grand selon Guillaume Lachat

En matière de chiffres, les nuitées ont augmenté de près de 50% ces vingt dernières années dans le Jura. Elles ont d’ailleurs franchi la barre symbolique des 1'000 en 2018. /alr-nbe


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus