Delémont va offrir des produits d’hygiène menstruelle dans les toilettes

Le Conseil de ville a approuvé lundi soir une motion demandant que des serviettes hygiéniques ...
Delémont va offrir des produits d’hygiène menstruelle dans les toilettes

Le Conseil de ville a approuvé lundi soir une motion demandant que des serviettes hygiéniques soient mises à disposition de la population dans les toilettes de différents lieux publics

Des bandes hygiéniques seront bientôt mises à disposition dans les toilettes de certains lieux publics à Delémont (photo libre de droits). Des bandes hygiéniques seront bientôt mises à disposition dans les toilettes de certains lieux publics à Delémont (photo libre de droits).

Delémont va suivre l’exemple de Tavannes et même aller plus loin. Des produits d’hygiène menstruelle seront bientôt mis gratuitement à disposition des femmes dans les toilettes des écoles, mais aussi de différents lieux publics. Le Conseil de ville a accepté lundi soir, par 20 voix contre 14, une motion du groupe socialiste allant en ce sens. Le texte était porté par Gaëlle Frossard. Plusieurs élus ont rappelé qu’il s’agissait de produits de première nécessité. Un avis partagé par l’exécutif qui recommandait l’acceptation de cette motion.

Selon la conseillère communale en charge du dossier, la ville a pris contact avec une entreprise qui produit des distributeurs de bandes hygiéniques. L’idée n’est pas forcément d’en installer dans chaque cabine de toilettes, mais éventuellement vers les lavabos. Esther Gelso souligne que l’exécutif a renoncé à proposer des tampons, sachant que ces produits provoquent des problèmes de santé chez de nombreuses jeunes femmes. La mesure devrait coûter environ 40'000 francs, sans les frais d’entretien.


Déménagement de l’écopoint du Vieux-Château

Les conseillers de ville ont également approuvé un crédit de 580'000 francs pour déplacer l’écopoint de la rue du Vieux-Château de 250 mètres sur une parcelle de la Municipalité à la route de Bâle, un peu après la station essence. Selon le conseiller communal en charge de l’urbanisme, Ernest Borruat, la situation actuelle pose des problèmes de sécurité importants. Le nouvel emplacement permettra un meilleur accès au point de collecte et la création de trois places de stationnement. En cas de forte affluence, sept places supplémentaires seront à disposition au nouvel EMS de la Sorne. Une caméra de surveillance sera également installée pour gérer les incivilités.

Dans le cadre de ce projet, la ville souhaite aussi revoir l’arrêt de bus de la route de Bâle qui n’est pas du tout aménagé aujourd’hui. Un nouveau quai sera ainsi réalisé sur la parcelle communale. Dans la foulée, l’emplacement du passage pour piétons va être modifié, ainsi que l’éclairage public qui sera entièrement repensé dans le secteur.

Le nouvel écopoint prendra place sur ce terrain de la route de Bâle. (Données cartographiques Google Maps 2013) Le nouvel écopoint prendra place sur ce terrain de la route de Bâle. (Données cartographiques Google Maps 2013)

Le législatif a aussi donné son feu vert à un crédit de 410'000 francs pour l’acquisition d’une parcelle à la rue des Texerans et la démolition du bâtiment qui se trouve sur le terrain. Cette opération doit permettre de faciliter les travaux liés à l’agrandissement de la fondation Clair-Logis et de garder des surfaces en réserve pour développer d’éventuels logements pour les aînés.


Des résultats exceptionnels pour le FRED

Le rapport de gestion 2019 du Fonds de prévoyance et de retraite en faveur des employés de la commune de Delémont est, lui, passé comme une lettre à la poste. Le texte a été approuvé par une majorité évidente. Le maire, Damien Chappuis, a indiqué que les rendements du FRED avaient atteint 9,74% l’an dernier. Des résultats qualifiés d’exceptionnels après les chiffres négatifs enregistrés en 2018. Le degré de couverture s’est ainsi monté à 108,8% en 2019, contre 100,7% l’année précédente.

Par ailleurs, le Conseil de ville a approuvé une motion socialiste demandant la réalisation d’une étude sur l’égalité salariale au sein de l’administration communale. Il a aussi accepté la transformation en postulat d’une motion du groupe PDC qui appelle le Conseil communal à examiner le fonctionnement financier de la piscine de la ville. Enfin, les élus ont rejeté une motion libérale-radicale qui demandait en substance à l’exécutif de faire de la compensation de CO2 dans les forêts de Delémont, plutôt qu’au Nicaragua. /alr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus