Un budget « covido-déficitaire » à Delémont

Les prévisions comptables de la capitale jurassienne tablent sur un déficit de plus d’un million ...
Un budget « covido-déficitaire » à Delémont

Les prévisions comptables de la capitale jurassienne tablent sur un déficit de plus d’un million et demi de francs. La crise sanitaire explique notamment ce premier résultat dans les chiffres rouges depuis sept ans

Le budget 2021 de Delémont affiche des chiffres rouges. (Photo : archives). Le budget 2021 de Delémont affiche des chiffres rouges. (Photo : archives).

Le coronavirus plombe le budget de la ville de Delémont. Pour la première fois depuis sept ans, les prévisions comptables de la capitale jurassienne tablent sur un déficit pour 2021. La perte devrait atteindre 1,78 million de francs, selon les détails présentés mardi avec quelques mois de retard en raison de la pandémie. « Sans la crise, nous serions à l’équilibre », a souligné le maire de Delémont et conseiller communal en charge des finances, Damien Chappuis, qui a parlé de budget « covido-déficitaire ». En effet, le coronavirus engendre des dépenses supplémentaires de l’ordre de 280'000 francs et environ 1,5 million de recettes en moins.


Epuisement de la réserve

Aux effets de la crise sanitaire s’ajoutent ceux de la réforme fiscale des entreprises (RFFA). La ville prévoit une diminution des recettes de 2,55 millions de francs. La suspension de la baisse fiscale pour l’année 2021 devrait également faire perdre 400'000 francs à la capitale jurassienne. Face à cette situation, le Conseil communal a décidé de vider le fonds de réserve conjoncturel qui avait été constitué pour faire face aux conséquences de la RFFA. Après un premier prélèvement l’an dernier, la ville entend utiliser le montant restant, soit 1,92 million de francs.


Des investissements conséquents

Malgré ces chiffres rouges, l’exécutif delémontain a tenu à maintenir un niveau d’investissements important. L’enveloppe atteint 32 millions de francs, un montant quasiment similaire à l’an dernier. Divers aménagements liés au Théâtre du Jura sont prévus au budget, tout comme le début du projet des Arquebusiers ou encore le concours d’idée pour le secteur Gare-Sud. « La ville doit donner une certaine somme d’argent aux entreprises de la place qui auront traversé une période plus que particulière », indique le maire. Damien Chappuis estime que c'est le rôle des collectivités publiques. 

Le budget 2021 prend en considération l’ensemble des postes acceptés en octobre 2018 par le législatif et la quotité d’impôt est maintenue à 1.90. Le Conseil de ville sera appelé à se prononcer sur ces prévisions comptables lors de sa première séance de l’année le 25 janvier. /alr

Selon le maire, Damien Chappuis, le coronavirus explique le déficit prévu en 2021  


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus